Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On connaît tous les techniques de gestion du temps et des priorités les plus courantes. Le principe est simple, gérer son temps en se concentrant sur l’essentiel. Par exemple, 20% de nos activités exigent 80% de notre temps disponible, c’est la fameuse loi de Vilfredo Pareto. On peut venir compléter cette analyse par la lutte contre les interruptions : tout travail interrompu étant moins efficace et prenant plus de temps à compléter que s’il est effectué en continu (loi des séquences homogènes du travail d’un certain professeur Sune Carlson).

Règle générale des 60-20-20
Cette règle simple vient compléter les règles précédentes. Cela consiste en premier lieu à prendre du temps en début de journée pour planifier son travail. Il sera alors important de respecter la règle 60-20-20 en se concentrant sur l’essentiel (60% pour les taches planifiées, 20% pour les activités non planifiées et 20% pour les périodes tampons et les imprévus). Il faut donc élaborer des listes de tâches à accomplir de façon à les énumérer et à s’en rappeler. Ensuite de garder en tête ses priorités pour faire le choix des tâches à déléguer et à éliminer. En dernier lieu, à commencer par ce qui nous intéresse le moins… La vision de Carrefour est différente en ce qui concerne l’appellation 60-20-20.

L’interprétation des 60-20-20 par Carrefour
La principale problématique pour le non-alimentaire actuellement – parce que c’est de cette activité qu’il s’agit ici – reste la faiblesse des rotations des produits enrayon. Combien de frigos, d’appareils photos, de téléphone et autres appareils de petit électroménager, combien de marins, combien de capitaines… qui sont partis joyeux pour faire leurs courses dans des chaines lointaines… Trop… et donc trop peu de ventes certaines.
Il n’y a qu’a voir certains rayons à un mois d’intervalle pour constater qu’une partie du stock est mort. Oh rage, Oh désespoir… Pourtant, la valeur unitaire de certains produits reste grande, trop grande dans le non-alimentaire.
Alors que chez Carrefour, le stock en valeur est une donnée largement diffusée et suivie en interne, la rotation – pour sa part – reste encore le parent pauvre et pourtant c’est là qu’il faut agir…
Si 60 pour-cent des produits ne sont vendus que rarement, un cinquième sont sujets à promotion et l’autre cinquième tournent réellement, pourquoi garder autant de références ? Les meilleures ventes du secteur doivent être accompagnées et le reste de l’assortiment restreint. Voilà la solution en essai actuellement dans 3 magasins : mettre un mur TV interactives pour présenter les matériels en électroménager. Il y a pourtant d’autres solutions impliquant les produits…

La modernité pourrait représenter un gadget aux yeux des clients
On comprend en effet difficilement que la volonté soit de garder de l’espace pour afficher sur des murs d’écrans des références dont le stock n’est plus présent en magasin. L’avantage compétitif du magasin physique devient alors inexistant face au commerce électronique. Ce rayon « interminable » en magasin, comme certains veulent l’appeler,  se verra irrémédiablement concurrencé par le téléphone mobile des clients, alors que d’autres solutions doivent être trouvée, sinon à quoi bon…

carrefour rayon bio vache

Source: www.carrefouruncombatpourlaliberte.fr

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :