Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Un ancien cadre dirigeant d'un hypermarché des Pyrénées-Atlantiques a été condamné à verser 15.000 euros au titre du préjudice moral à un chef de rayon victime de son harcèlement, à raison parfois de 80 appels téléphoniques par jour, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

L'homme de 48 ans, qui était en 2009-2010 chef de secteur d'un magasin Carrefour à Anglet et a depuis été muté, a été reconnu coupable de harcèlement par le tribunal correctionnel de Bayonne mardi pour avoir exercé une pression "continue" sur deux subordonnés, qu'il bombardait de messages et d'appels quotidiens.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :