Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

12 Décembre 2013

Le Parlement européen s’est finalement montré favorable à cette technique de pêche pourtant réputée destructrice pour l’environnement. Un ouf de soulagement pour Intermarché. Casino et Carrefour qui se sont servis de cette mise à l'agenda pour annoncer l'arrêt de la commercialisation de plusieurs espèces.

Le projet d’interdire le chalutage en eau profonde tombe finalement à l’eau. Les élus européens ont rejeté le texte ce mardi 10 décembre à l'issue d'un vote serré, 342 voix contre 326.

Le faible écart témoigne de deux camps fortement mobilisés : d’un côté, le clan des armateurs dominé par la Scapêche, la flotte d’Intermarché. De l’autre, l’association pour la protection des fonds sous-marins Bloom, fondée et dirigée par Claire Nouvian.

Une pêche encadrée, mais autorisée

Le compromis adopté est finalement celui des conservateurs et socialistes de la commission de la Pêche du parlement. Le texte limite le chalutage profond pour protéger les écosystèmes les plus vulnérables mais l’autorise. Blue Fish, l’association européenne de la pêche durable, salue cette décision mesurée qui s’appuie sur des recommandations du CIEM, le Conseil international pour l’exploration de la mer. Les Mousquetaires se sont logiquement félicités de ce vote.

L’association Bloom avait mené une féroce campagne contre cette technique de pêche et Intermarché avec l’appui de la BD de Pénélope Bagieu. Suite à cette annonce, l’ONG dénonce, dans son communiqué, un vote "caractéristique des alliances déplorables qui se produisent au niveau européen et (qui) montre à quel point les élus des grands partis ont un mépris total pour les Français", estime Claire Nouvian, soulignant que ces élus "préfèrent les lobbies industriels aux citoyens".

Sabre noir, grenadier et brosme black listés

La mise à l’agenda de ce thème aura toutefois mobilisé de nombreux acteurs. En plus des élus Verts, du MoDem et de l'UDI qui ont voté en faveur de l’interdiction, deux acteurs de la grande distribution se sont engagés pour limiter les espèces en eau profonde sur leurs étals. Casino a ainsi promis l’arrêt de la commercialisation du sabre noir, du grenadier et du brosme à compter du 1er janvier 2014.Carrefour s’est également joint à ce mouvement : depuis 2007, l’enseigne ne propose plus ni lingue bleue ni l’empereur. A partir de juin 2014, elle ajoutera à sa black liste les trois mêmes espèces queCasino.

Le chalutage en eau profonde ne sera pas interdit, mais Carrefour et Casino s'engagent
Tag(s) : #REVUE DE PRESSE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :