Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Ouest-France, toute l’actualité locale et internationaleUne vingtaine de salariés des magasins Carrefour de Fougères sont venus assister à l’audience, à Rennes, ce vendredi.

Le tribunal des Prud’hommes de Rennes examine ce vendredi après-midi la demande de dizaines d’employés des magasins Carrefour de Fougères. Les salariés, des femmes essentiellement, réclament le paiement de leurs pauses, le remboursement du nettoyage des tenues de travail et le respect du paiement du Smic.

 

L’affaire dure depuis quelques années. « Entre 2006 et 2009, Carrefour n’a pas inclus nos temps de pause dans notre taux horaire, ce qui fait que les salariés au Smic étaient en réalité payés en-dessous du salaire minimum », explique Nathalie Plumas, déléguée syndicale CFDT.

Les salariés de l’hypermarché Carrefour et du Carrefour Market de Fougères ont droit à trois minutes de pause par heure travaillée. « Cela représente 1 h 45 non payé sur 35 heures travaillées par semaine, précise Nathalie Plumas. Soit environ 60 € brut de perte par mois. »

 

55 procédures

 

55 employés ont engagé une procédure prud’homale, comme de nombreux autres salariés de Carrefour en France. Ils réclament des sommes de 2500 à 5000 €.

Dernièrement, en janvier, la justice a donné raison à des salariés de Carrefour, à Avranches, dans la Manche. Ceux de Fougères espèrent que les Prud’hommes de Rennes iront dans le même sens.

 

La décision des juges n’est pas attendue avant plusieurs semaines. Le tribunal a, par ailleurs, décidé de n’examiner que le cas de 24 salariés du Carrefour Market de Fougères, ce vendredi après-midi. Le dossier concernant 32 employés de l’hypermarché de la commune a été renvoyé, les avocats du groupe estimant avoir reçu trop tardivement des éléments de la partie adverse.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :