Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 FO Angers monte au crénau contre l'ouverture dominicale

20 novembre

Force Ouvrière d'Angers monte au crénau. Faute d'un accord, les syndicats annoncent des actions contre le centre Leclerc de Saint-Jean-de-Linières, ouvert tous les dimanches.


Non à l'ouverture le dimanche
les syndicats se déclarent opposés à l'ouverture des grandes surfaces le dimanche. Ils dénoncent l'attitude du dirigeant du centre Leclerc qui a torpillé l'accord tacite qui existait jusqu'alors.
"C'est le début d'une déréglementation des conditions de travail et de vie des salariés ! "
Ils rappelent que le dimanche doit rester "un symbole de repos, de loisirs, de temps consacré à la vie personnelle, familliale et sociale".

La Crainte d'un effet boule de neige
Les partenaires sociaux craignent de voir d'autres grandes surfaces suivre le mouvement.
"System U a déja prévenu. Si au 1er décembre rien n'est réglé, des Super U ouvriront. Il n'est pas exclus que d'autres enseignes sautent sur l'occasion !". Ils évoquent les effets collatéraux, avec d'autres secteurs qui seraient obligés de travailler : fournisseurs, transports de fonds, sécurité, nettoyage...

Un blocage er un boycott
Si aucun accord n'intervient, les syndicats se disent prêts à mobiliser leurs militants et les salariés pour bloquer le centre Leclerc.
Selon le Medef, le magasin serait en difficulté financière. C'est ainsi qu'il justifie l'ouverture. Mais avec les chiffres qu'il a donné, çà ne tient pas. Et si tout le monde ouovre, il ne s'y retrouvera pas non plus.
Si rien ne change, ils appelent au boycott de l'enseigne : "Nous voulons mettre les consommateurs face à leurs responsabilités. A terme, c'est remettre en cause le repos dominicale".

Des pétitions des salariés
Quelques 400 signatures ont déja été recueillies, contre l'ouverture le dimanche. Isabelle Sabard, déléguée syndicale FO à Carrefour Grand Maine, fait état de 170 signatures rien que dans son hypermarché. "Les gens ne veulent pas travailler le dimanche. Ils tiennent à leur vie de famille". Elle ajoute : "Finalement, pour les grandes surfaces, ce ne serait q'un report de chiffres d'affaires. Quand les gens n'ont que 100€ à dépenser, ils n'en dépenseront pas plus parce que c'est ouvert le dimanche !".

Ultime réunion en préfecture
La chambre de commerce et d'industrie tente une médiation, notamment auprès des membres de la fédération du commerce et de la distribution. Une ultilme réunion est prévue en préfecture.
Si aucun accord n'intervient, une première action est prévue le dimanche 27 novembre devant le centre Leclerc.
Une action qui sera renouvelée autant de fois qu'il le faudra.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :