Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

07 mai

La part de marché des enseignes du groupe Carrefour en France connaît un nouveau plongeon historique, sur la période du 19 mars au 15 avril 2012, selon des données Kantar que LSA s'est procurées. Elle recule de 1,7 point à 21 % de part de marché, contre 22,7 % durant la même période de l'année précédente.



Les deux principales enseignes du groupe Carrefour sont touchées par ce plongeon : les hypermarchés en tête qui reculent de 1,2 pt à 11,4 % de parts de marché alors que les supermarchés Carrefour Market perdent eux 0,6 pt à 7,9 %. Les effets des pertes des magasins de Coop Atlantique (passés chez Système U en début d'année), estimé entre 0,4 et 0,5 point de part de marché, et d’Altis (passés chez Intermarché, mais sans le transfert d'enseigne encore) n'expliquent qu'une partie du phénomène. Dans le détail, pour les hypers, budget moyen, panier moyen et fréquence d'achats sont tous en baisse, alors que le nombre de clients progresse légèrement (+0,2 pt). Ce qui signifie que si l'enseigne a accueilli plus de clients, ils ont été moins fidèles et ont moins dépensé. A l'inverse, chez Carrefour Market, c'est la forte baisse de la taille de sa clientèle (- 270 000 acheteurs à P4) qui explique le recul de sa part de marché.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, ce sont de nouveau les trois enseignes de commerçants indépendants, Leclerc, Intermarché et Système U, qui profitent le plus de ce recul impressionnant du leader français. E.Leclerc gagne 1,1 pt de part de marché entre le 19 mars et le 15 avril. A 18,5 %, il n’est plus qu’à 2,5 points de son principal rival, Carrefour. Une progression qui tient presque autant aux drives (+ 0,5 pt de Pdm) qu’aux magasins de l’enseigne (+ 0.6 pt) dont la cote d’amour progresse de 1,6 pt et l’image prix de 3.5 pts. A noter que le canal internet – drives essentiellement – a gagné 1 point de part de marché sur cette seule période de 4 semaines pour représenter désormais 2.3% des dépenses alimentaires des ménages français.


Les Mousquetaires sont également à la fête, confirmant leur très bonne forme depuis le début de l’année, avec une part de marché sur la p4 qui grimpe de 0,8 pt à 13,7%, dont 12,6 % pour son enseigne phare Intermarché (+0,6 pt). Là aussi tous les critères d’image sont à la hausse (cote d’amour, promotion, prix, mais également choix) avec une clientèle plus nombreuse (+ 81 000 nouveaux foyers) dont le budget augmente de 6€ sur la période.

Dernier grand vainqueur, Système U dont la part de marché progresse de 0,7 pt pour atteindre 10,2% grâce notamment au recrutement de 400 000 nouveaux foyers sur la période.
Face à ces percées, Auchan résiste avec une part de marché stable de 11,5 %, stabilité qui se retrouve aussi bien en hyper (8,5 %), qu’en supermarchés (2,5%). En revanche, le groupe Casino recule de 0,4 point à 12.4% de Pdm avec notamment les baisses de Leader Price (-0,1 pt à 2,3 %) et de Franprix (-0,1 à 1,9 %). Les autres enseignes du groupe (Géant, Casino et Monoprix) sont statistiquement stables mais perdent des clients.

Dia perd également des clients (- 240 000 ménages) et voit sa part de marché reculer de -0.2 pt à 1,9 %, un recul qui pourrait s’expliquer par l’accélération des transferts des Ed en Dia sur la période. Transferts qui s’accompagnent de fermetures temporaires de points de vente. En tout cas, les positions des champions de la distribution alimentaire évoluent de manière spéctaculaire en ce début d'année.

 

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :