Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Invité de BFM Politique ce dimanche, le ministre de l'Economie veut garantir l'équité entre les petits commerçants et les supermarchés, tout en veillant à ce que ces derniers ne puissent pas accueillir trop de monde.

LE MAIRE PLAIDE POUR LA FERMETURE DES RAYONS DE PRODUITS "NON ESSENTIELS" DANS LES GRANDES SURFACES

La colère gronde chez les petits commerçantsqui ont été obligés de baisser le rideau, alors que les supermarchés continuent d'accueillir en masse des clients. Invité ce dimanche de BFM politique, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, rappelle son attachement aux commerces de proximité qui "sont essentiels car ils font partie de notre culture". Et qu'il se veut garant de l'équité entre tous les acteurs du commerce.

"Je veux garantir que chacun doit être traité de la même façon, que vous soyez un supermarché ou un petit commerçant. Nous allons prendre dans les heures qui viennent les décisions pour rétablir l’équité " a annoncé Bruno Le Maire.

Alors qu'il est essentiel que la propagation du virus soit stoppée, il s'inquiète de voir trop de clients s'entasser dans les rayons des supermarchés.

Un rendez-vous le 12 novembre

"Nous voulons que les jauges soient respectées dans les supermarchés. [...] Il doit y avoir un comptage à l’entrée des grandes surfaces, avec une personne pour un certain nombre 3 mètres carré. Nous verrons s’il faut durcir cette jauge" avertit le ministre de l'Economie.

Toujours pour maintenir une équité entre tous les acteurs du commerce, il étudie la fermeture des rayons des grandes surfaces dits non essentiels, comme les livres, les vêtements "comme c’est le cas pour les petits commerçants", fait-il valoir. Il précise que ces deux options ont été étudiées avec le premier Ministre Jean Castex, qui doit annoncer les mesures prises d'ici ce dimanche soir, pour une application dès lundi.

Bruno Le Maire a aussi rappelé que le gouvernement travaille à des solutions pour soutenir les petits commercants, et qu'un rendez-vous est déjà fixé le 12 novembre pour voir si des aménagements peuvent être pris pour leur permettre de reprendre leur activité.

LE MAIRE PLAIDE POUR LA FERMETURE DES RAYONS DE PRODUITS "NON ESSENTIELS" DANS LES GRANDES SURFACES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :