Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Négociation sur le travail du dimanche matin dans les hypers
Négociation sur le travail du dimanche matin dans les hypers
Négociation sur le travail du dimanche matin dans les hypers

L'évolution économique des hypermarchés Carrefour SAS est en baisse face à ses concurrents, et d'une manière générale par rapport au secteur de la distribution. Carrefour Hypers ne s'en sortira pas avec des mesurettes,  il  faut  revoir  notre  concept...  celui  de  Villiers  en  Bière  serait,  selon  la  direction  celui  qui permettrait de redresser le chiffre des Hypers Carrefour.
Le produit frais sera le moteur de notre évolution. Les idées développées à Villiers sont à déployer, dans la mesure du possible, dans les autres établissements.
Toutes   les   enseignes   concurrentes,   Leclerc,   Auchan,   les   supermarchés,   et   la   proximité   ouvrent régulièrement,  sans  contrainte,  tout  autour  de  nos  établissements  et  incitent  Carrefour  à  réajuster  sa position sur le sujet.

Carrefour détaille sa position et sa volonté d'organiser les ouvertures du dimanche matin :

1)  Le principe du repos dominical serait maintenu dans la convention collective

2)  Il  serait  fait  appel  à  des  volontaires  et  des  embauches  seraient  réalisées  pour  constituer  des équipes dédiées  (article L3132.13 du code du travail)
Les  équipes  dédiées  seraient  constituées  avec  des  étudiants.  Les  salariés  volontaires  des  magasins concernés seraient prioritaires.

3)  Carrefour s'engagerait à respecter le volontariat de manière absolue.
L'expression claire et affirmée des salariés serait requise et recueillie de manière non équivoque par une méthode qui reste à définir.
Il serait prévu que les volontaires aient la possibilité de changer d'avis.
Le  contrôle  du  respect  du  principe  du  volontariat  absolu  serait  prévu  au  niveau  du  magasin  par l'intermédiaire d'une instance représentative du personnel.
Une commission paritaire de contrôle du suivi de ces pratiques serait constituée au niveau national.

4)  Des  contreparties   (qui  restent  à  définir)  seraient  proposées  en  matière  de  paiement  et  de majoration.
Un système d'épargne temps serait également proposé.

(Vous trouverez en annexe le document présenté en séance par la direction)


 

1ère Prise de position FGTA-FO Carrefour

Aujourd’hui,  la loi Travail, combattue par FO et soutenue par d'autres, remet en cause potentiellement tous  les  accords  protecteurs  négociés  au  niveau  des  branches  professionnelles,  et  demain  dans  les entreprises. De nombreux droits des salariés vont être remis en cause et renégociés localement.

Nous  l’avons  constaté  très  clairement  au  fil  des  années,  le  commerce  est  un  secteur  qui  a  subi d'importantes  transformations  : élargissement  des heures d’ouvertures  des magasins,  accroissement  du
 
travail de nuit, précarisation des contrats de travail, toujours plus de flexibilité, assouplissement des règles du travail, automatisation, e-commerce, franchise, etc.

Le principe même du repos dominical a lourdement été assoupli. Ouvrir le dimanche matin pour certaines enseignes, ou faire travailler du personnel durant toute la journée pour d’autres pendant toute l’année est devenu courant.

Que ce soit dans les supers, les hypers petits et grands ou les plus petits commerces, la problématique du travail le dimanche est aujourd'hui omniprésente. Le même constat peut être fait en ce qui concerne les heures d’ouverture élargies, les nocturnes, etc.
La pression est forte pour les salariés qui voient jour après jour leur flexibilité augmenter... Les employeurs,
quand à eux,  en demandent toujours plus.

La FGTAFO l'a inlassablement répété : elle est contre le principe du travail le dimanche. Pour FO, cette  journée  devrait  rester  une  journée  placée  sous  le signe  du repos  pour  tous  les  salariés.  Suite  à l’évolution de la société, et aux diverses pressions, la loi a peu à peu été ajustée, elle autorise aujourd’hui de plus en plus et sous plusieurs formes, le travail dominical.

Pour  la  FGTAFO,  toute  décision  d’instaurer  du  travail  le  dimanche  au  sein  d’une  entreprise  du commerce  doit  être  limitée,  justifiée,  strictement  encadrée.  Elle  doit  être  aussi  négociée  avec  les organisations syndicales, afin que des compensations satisfaisantes soient définies. N’oublions pas que de tels changements ont un impact très important sur la vie privée des travailleurs.

Pour la FGTAFO, il n’est pas question de brader le repos dominical. Pour cela, plusieurs principes fondamentaux doivent être respectés. Et la FGTAFO veillera à ce qu’ils le soient !

Ø   Le principe du volontariat doit être absolument garanti.
Ø   Le temps travaillé le dimanche doit maintenir le minima de majoration à 100%
Ø   Le travail du dimanche doit être compensé, payé ou épargné au choix des salariés
Ø   Le travail du dimanche doit permettre de créer des emplois
Ø   L'ouverture le dimanche ne doit pas dégrader encore plus les conditions de travail
.......................
Après des débats entre la direction et les autres organisations syndicales, auxquels les représentants FO
se sont abstenus de participer, la délégation FO a fait une deuxième intervention.

 

2ème Prise de position FGTA-FO Carrefour

En cette fin de réunion, face à un projet somme toute assez sommaire, d'ouverture du dimanche matin, le syndicat FO Carrefour n'aura pas de proposition construite à formuler en l'état.
Notre syndicat attend de la part de la direction un projet de texte bien plus précis et explicite, qui permette de formuler des revendications.
FO souhaite connaître les  propositions détaillées de la direction en terme de :
Ø   Justifications  économiques  et  concurrentielles  pour  la  détermination  et  le  suivi  des  magasins amenés à ouvrir le dimanche matin
Ø   Moyen de contrôle sur le choix et la liste des magasins concernés
Ø   Rémunération et majoration proposées
Ø   Qualification des postes proposés
Ø   Organisation du travail des équipes dédiées prévues le week-end
Ø   Organisation   du  travail   des   équipes,   en   semaine   normale,   impactées   par   des   ouvertures dominicales
Ø   Modalités de mise en place du volontariat, contrôle et changement d'avis
Ø   Liste des contreparties proposées pour les volontaires
Ø   Qualité de service rendu aux clients
Ø   Autres propositions que ferait la direction
 
Pour la FGTAFO, trois points d'importance devraient être  pris en compte et étudiés…

1)  La  réalité  vécue  dans  les  hypermarchés  Carrefour  SAS  ouvrant  actuellement  le  dimanche  matin, remontée par les délégués FGTAFO concernés, n'est pas conforme aux éléments que la direction évoque. Comment ces conditions vont elles évoluer pour les salariés de ces magasins ?

2) Ce projet de travail dominical, qui prévoit de faire appel uniquement à des volontaires, pourrait ou devrait impacter des accords existants, notamment ceux concernant la polyvalence et la poly-activité, ou bien les accords seniors, contrat de génération ou aménagement de fin de carrière, mais aussi ceux liés au travail à temps partiel.

Que proposerait la direction sur ce sujet ?

3) Les délais de réflexion et de consultation prévus pour cette négociation sur le travail du dimanche ne sont pas suffisants face à l'enjeu important de cette négociation. D'autre part, ils ne permettront pas la concertation nécessaire et suffisante des représentants de notre syndicat.

Le syndicat FGTAFO Carrefour demande une révision de ce calendrier.

La délégation FO Carrefour (de gauche à droite sur la photo)

Julie Rouil (Niort)
Brigitte Penne (DSC FO Carrefour Hypers SAS)
Dominique Moualek (Carrefour Chamnord)
Michel Enguelz (Délégué de Groupe FO)

Prochaine réunion le 29 novembre

Négociation sur le travail du dimanche matin dans les hypers
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :