Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

VRAI/FAUX – Je peux jouer à Pokémon Go au travail

Vrai … et faux ! Un mini-draco vient de surgir dans votre espace de travail ?! Impossible de louper cette occasion ! Vous vous arrêtez net dans votre travail pour saisir votre plus belle pokéball et pour capturer celui-ci. Oups, votre patron vient lui aussi de surgir ! Il vous a surpris en pleine partie. Qu'est-ce que vous risquez ? Voici ce que vous pouvezfaire et ne pas faire.

La vague pokémon a déferlé ! Vous êtes un geek ou un accro aux jeux ? Votre entreprise est située près d'un pokéstop où un leurre a été placé. Vous ne pouvez pas vous empêcher d'allumer votre téléphone pour voir si vous détenez toujours cette arène, ou si un autre joueur vous a détrôné. Votre téléphone vibre ? Aucun doute, un pokémonest dans les parages !

Vous n'avez pas envie d'attendre votre pause ou l'heure du repas pour jouer et puis, lacapture ne prend que 2-3 minutes pas plus. Qu'est-ce que vous risquez à jouer à Pokémon Go au travail ?

En droit - Jouer à des jeux au travail

Le Code du travail est explicite en la matière puisqu'il vient dire que "la durée du travail effectif est le temps pendant lequel le salarié est à la disposition de l'employeur et se conforme à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles" (1).

Selon le droit, vous êtes donc au travail … pour travailler !

Néanmoins, si le droit est rigide, la pratique l'est moins. Tout dépend également si le salarié utilise ses outils professionnels ou personnels pour ce faire.

Pour chasser le pokémon, rien de mieux qu'un téléphone dernier cris ! Parfois, les entreprises mettent à dispositions de leurs salariés, des smartphones très récents et parfois même, le forfait internet illimité qui va avec. Dans ce contexte, pourquoi ne pasutiliser votre téléphone professionnel pour jouer ?  

Prenez garde, l'entreprise qui vous emploie peut être pourvue d'un règlementintérieur et d'une charte internet, qui auront tous deux pour but de fixer les modalités et les limites à l'utilisation d'internet et des outils informatiques professionnels mis à disposition des salariés pour l'usage professionnel.

Vous devez donc respecter ces règles, le cas échéant vous pourrez être sanctionné, voire licencié. En principe, vous ne pouvez donc pas utiliser votre téléphone professionnel pour des fins personnelles.

Voici ce que vous pouvez faire ou pas lorsque vous

utilisez les nouvelles technologies au travail

 

Et si c'est votre téléphone personnel qui vous sert de pokédex ? Peut-on vous lereprocher ?

 

Non ! Votre employeur ne peut pas s'immiscer dans vos affaires personnelles ni consulter votre téléphone personnel pour vérifier le temps passé à des occupations autres que professionnelles. Ceci constituerait une atteinte à votre vie personnelle (2).  De plus, l'intimité de votre vie privée doit être respectée en toutes circonstances, même au temps et au lieu de travail (3).

Si votre employeur ne respecte pas cela, vous êtes fondé à contester. N'hésitez pas, pour ce faire, à avoir recours à un avocat.

 

En pratique

 

Bon nombre de sites vous donneront des bons tuyaux pour jouer au travail sans se faire griller, mais cela dépend de votre travail et de vos horaires !

 

En effet, tout est une question de mesure : si vous passez 2/3 minutes de votre journée à jouer, il est peu probable que ces quelques minutes d'inattention vous soient reprochées, surtout si vous êtes cadre et que vous gérez votre temps travail comme bon vous semble. Pour cela, il faut bien sûr avoir un poste permettant une certaineautonomie dans la gestion de ses horaires ou dans la répartition des tâches.

 

En revanche, si vous êtes commercial et que votre employeur vous impose un objectif chiffré, si vous ne l'atteignez pas, ces quelques minutes d'égarement seront bien plus visibles et pourront vous être plus facilement reprochées.

 

Sauf si le temps que vous passez à jouer empiète de manière abusive sur votre travail et que cela vous empêche de remplir correctement vos missions et tâches pour lesquelles vous êtes payé, vous ne serez pas licencié.

 

En effet, une connexion ponctuelle à des fins privées, ne suffit pas à constituer un motif de licenciement même si ces faits sont interdits par le règlement intérieur ou par la charte informatique. Mais cet usage personnel d'internet ou des outils professionnels par le salarié doit être mesuré. C'est d'ailleurs ce que rappelle la CNIL dans ses recommandations liées à l'utilisation d'internet au travail : cette navigation à titre personnel ne doit pas se faire au-delà d'un délai raisonnable, et les sites consultés ne doivent pas avoir un contenu contraire à l'ordre public et aux bonnes moeurs.

 

Mais en cas d'abus, votre employeur pourra vous sanctionner, y compris par unlicenciement pour faute grave (4). Le plus généralement, votre employeur commencera par un simple avertissement ou même une mise en garde et ce n'est que si vous persistez que vous encourez une plus grosse sanction.

 

En effet, la jurisprudence est tolérante mais jusqu'à un certain point. Elle a ainsi pu juger que constituent une faute grave les multiples connexions sur des sites privés (4). On peut donc en déduire qu'une solution similaire sera donnée pour l'usage de jeux vidéo au travail.

 

Donc vrai et faux : tout dépend du poste que vous occupez, de votre patron, si vous êtes ou non en contact avec la clientèle … beaucoup de paramètres sont à prendre en compte.

 

Références :

(1) Article L3121-1 du Code du travail
(2) Article 8 Convention Européenne des Droits de l'Homme ; Article 9 du Code civil
(3) Cass. Soc. 2 octobre 2001, Affaire NIKON n°99-42942
(4) Cass. Soc. 26 février 2013, n°11-27372

VRAI/FAUX – Je peux jouer à Pokémon Go au travail
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :