Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Europe de nouveau moteur pour Carrefour

La stabilité des résultats du distributeur est due aux bonnes performances en Amérique latine et en Espagne.

Jeu de vases communicants pour Carrefour. Pour afficher un résultat opérationnel courant stable ou presque au premier semestre (726 millions d'euros, en hausse de 2,6 % sur un an), le premier distributeur français a compensé au Brésil la baisse enregistrée en France. Dans l'Hexagone, l'investissement dans les prix bas et le rachat du réseau Dia ont entraîné une diminution de 21 % du résultat opérationnel courant, à 321 millions d'euros. La dynamique est inverse en Amérique latine, avec une hausse de 20 % pour 296 millions d'euros.

Mais, au-delà de cette compensation, la bonne nouvelle pour les dirigeants de Carrefour est de voir que leurs filiales européennes, et surtout l'Espagne, recommencent à contribuer aux résultats. Ainsi l'ensemble Italie, Pologne, Roumanie, Espagne a généré au cours du premier semestre 122 millions d'euros de résultat opérationnel courant, contre 36 millions seulement un an auparavant.

Réduction de la dette

Si l'on ajoute que, pendant la période, le groupe a poursuivi ses investissements dans la rénovation de ses magasins, pour un total de 804 millions d'euros, et que sa dette a, elle, à l'inverse, baissé de 10 %, à 6,65 milliards d'euros, on peut considérer que la plupart des voyants de son tableau de bord sont au vert.

Seule ombre au tableau : la Chine. Dans la zone Asie et malgré le bon comportement de la filiale taïwanaise souligné vendredi devant les analystes par le directeur financier, Pierre-Jean Sivignon, les ventes ont chuté de 9,7 % à change constant depuis le début 2015. Le PDG, Georges Plassat, a expliqué que, dans l'empire du Milieu, la consommation avait été très affectée par la raréfaction des cartes cadeaux, qui dans le pays servaient de salaire complémentaire jusqu'à ce que le gouvernement ferme cette niche. Mais Georges Plassat a aussi rappelé qu'en Chine, Carrefour était en train d'internaliser sa logistique, ce qui permettra au groupe de développer à côté de ses hypermarchés des magasins de proximité comme une activité d'e-commerce.

Pour le semestre, le résultat net de Carrefour s'est élevé à 233 millions d'euros, en hausse de 17,5 % par rapport à la même période de 2014, si l'on retire du résultat de cette époque la plus-value exceptionnelle qui avait été réalisée après la cession de galeries marchandes à Carmila, la nouvelle foncière dont Carrefour détient 42 %. Pour l'ensemble de 2015, Pierre-Jean Sivignon a confirmé ses prévisions, à savoir une augmentation de son cash-flow libre et des investissements compris entre 2,5 et 2,6 milliards d'euros. 


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/journal20150803/lec2_industrie_et_services/021240012638-leurope-de-nouveau-moteur-pour-carrefour-1141714.php?RJ4mScCLdEtzxZTU.99#xtor=CS1-31

L'Europe de nouveau moteur pour Carrefour
Tag(s) : #REVUE DE PRESSE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :