Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

20minutes.frLes représentants des principaux syndicats français devant l'Elysée le 10 mai 2010.

NEGOCIATIONS - La taxe sur les hauts revenus ne les satisfait pas...

C’est peu dire que les syndicats n’apprécient pas les pistes de travail dévoilées dimanche soir par le gouvernement sur la réforme des retraites. Les Français devront travailler plus longtemps pour toucher leur retraite, d’après le document d’orientation de 14 pages. Seule concession aux centrales: la création d'une contribution sur les hauts revenus et les revenus du capital.

 «Ce qui est demandé aux salariés, ce sont de nouveaux sacrifices par un report de l'âge de départ à la retraite», a réagi dimanche soir la CGT. «Le gouvernement entend répondre par l'activité à un problème démographique en allongeant la durée de cotisation et en reportant l'âge légal de départ en retraite», a regretté Eric Aubin, secrétaire confédéral de la CGT, en charge des retraites. Pour faire pression sur le gouvernement, la CGT appelle les salariés à «une large mobilisation» lors de la grève du 27 mai, à l’appel des six grandes centrales.

 

«Il n'y a pas de réponse, pas de suite»


Pour la CFDT, le document du gouvernement est «flou» même s’il évoque «acte un certain nombre de problèmes que l'on a soulevés, comme les polypensionnés ou la pénibilité, mais formule très peu de propositions précises». «Nos messages ont été relativement entendus puisqu'ils sont tous évoqués, mais il n'y a pas de réponse, pas de suite», a regretté Jean-Louis Malys, secrétaire national du syndicat. «Jouer sur l'âge, c'est vraiment pour nous la mesure la plus injuste puisque les salariés ayant commencé à travailler relativement jeunes cotiseront plus longtemps et vont ‘porter l'effort’», a-t-il expliqué. Pour lui, la contribution des hauts revenus, en l'état, n’est pas une victoire, demandant que ne «ne soit pas qu'une mesure exclusivement symbolique, pour nous occuper».

Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO, est plus virulent encore. «Toucher à l'âge légal de départ à la retraite, c'est niet, et la durée de cotisation également», a-t-il réagi sur le plateau de l'émission C politique sur France 5, juste avant les annonces du gouvernement sur le sujet. «Taxer le capital, c'est un progrès mais ça ne suffira pas», a-t-il ajouté, craignant que cela reste des «mesures symboliques», des «recettes de poche», alors que la crise «a très fortement développé un sentiment d'injustice».

 

source www.20minute.fr

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :