Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

20minutes.frLes seniors en France à l'heure de la réforme du système des retraites

ECONOMIE - Entre hausse de la durée d’activité et taxation des hauts revenus, le gouvernement a présenté ses premières pistes …


Le gouvernement a envoyé dimanche aux partenaires sociaux ses pistes de réforme pour faire face aux besoins financiers du système des retraites.

Même si aucune mesure n'est pour l'instant privilégiée, certaines sont d'ores et déjà abandonnées.

Et une chose est sûre: les Français vont devoir travailler plus longtemps.


Ce que le gouvernement élimine


Baisse des pensions: le gouvernement a été très clair et refuse de diminuer le montant des pensions.

Hausse des cotisations sociales: hors de question aussi d'augmenter les cotisations sociales sur les entreprises et les salariés pour ne pas pénaliser la croissance ou le pouvoir d'achat.
 
Changement du mode de calcul des retraites: l'idée de passer d'un système par répartition à un système par capitalisation a été abandonnée.


Ce que le gouvernement garde


Le gouvernement veut axer sa réforme sur la hausse de la durée d'activité pour ne freiner ni la croissance, ni le pouvoir d'achat, et tirer «les conséquences de l’allongement de l’espérance de vie».

Reculer l'âge légal de départ à la retraite: la barrière symbolique des 60 ans va être remise en cause. Reculer l'âge légal de départ à la retraite est le moyen le plus rapide d'obtenir des gains financiers significatifs.
 
D'après le dernier rapport du Cor (conseil d'orientation des retraites), passer de 60 à 63 ans permettrait de combler 50% des besoins de financement du régime général d'ici à 2030.

Mais si les gains sont importants à court terme, ce n'est pas le cas à plus long terme. Cette solution devrait donc être combinée à une hausse de la durée de cotisations.
 
Augmenter la durée de cotisations: actuellement de 41 annuités, la durée de cotisations des salariés pourrait aussi augmenter.
 
Ce levier devrait permettre de faire reculer l'âge effectif de départ en retraite des Français et donc de «réduire le déficit de financement des régimes», explique le document. Une solution qui portera ses fruits plus longtemps, contrairement à la première.

Taxer les hauts revenus: le gouvernement devrait enfin taxer les plus hauts revenus et les revenus du capital.

L'objectif: faire rentrer de l'argent frais et rendre la réforme plus équitable. Une décision qui écorne, pour la première fois, le bouclier  fiscal de Nicolas Sarkozy.
 

Ce que le gouvernement laisse en suspens

 
Sur plusieurs points importants, ce premier document de travail est resté assez flou.

La pénibilité: le gouvernement va discuter avec les partenaires sociaux des moyens de prendre en compte les actifs qui ont commencé leur carrière très tôt ainsi que de la pénibilité de certains métiers.

Les différences publiques/privées: la réforme devrait «poursuivre la convergence entre les deux systèmes de retraites». Tout le monde va donc travailler plus longtemps.

Rien n'a cependant encore été évoqué sur un alignement des modes de calcul des pensions.

Régimes spéciaux: le gouvernement va simplement poursuivre le calendrier des réformes décidées en 2007.
 
Taux d'emploi des seniors: de nouvelles mesures devraient être proposées pour inciter les entreprises à employer davantage les seniors. La France connaît l'un des plus faibles taux d’emploi des salariés âgés de 55-64 ans, à 37,9%, soit 9 points de moins que la moyenne européenne.

source www.20minute.fr

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :