Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Malgré les effets d’annonce de son concurrent, Carrefour n’a toujours pas fait son choix. ParisGo Cola sortira-t-il vainqueur de cette bataille épique ?

Le très bon accueil que reçoit ParisGo Cola dans la grande distribution et dans les différents média font hésiter les différents acteurs de la grande enseigne.

Jeune société très dynamique, ParisGo Cola a réussi un tour de force en imposant une image branchée et une communication décalée qui séduit les 12-25 ans, cœur de cible de ce marché des Colas Régionaux.

« ParisGo Cola, c’est David contre Goliath et c’est ce qui séduit aussi les différents acteurs de la profession » explique Bruno Vaussenat, le créateur de la marque.

« Oui ! Le Parigot a du culot, » comme l’explique si bien le slogan d’une des affiches de leur campagne de publicité. Mais outre ce culot, Bruno Vaussenat a su s’entourer d’une équipe soudée et compétente : un ancien de chez Orangina schweppes, un directeur artistique d’une agence de publicité parisienne, un financier avisé, ainsi que d’une batterie d’attachés commerciaux qui sillonnent Paris et la région parisienne pour présenter le produit aux épiciers. « L’accueil est enthousiaste », explique Bruno Vaussenat.

Fabriqué à quelques centaines de kilomètres de la capitale par la société Sao Paolo, ParisGo Cola fait l’unanimité avec un goût « très proche du Coca » comme le dit Roxane, 15 ans, une jeune consommatrice, dans un article paru dans une pleine page du Parisien du 4 mai dernier. « On sent moins le goût du caramel et les bulles sont moins agressives dans la bouche, c’est plus agréable », continue la jeune fille.
ParisGo Cola sera très bientôt disponible en format 0,50 cl et en 1,5L dans les épiceries traditionnelles. « L’objectif de ParisGo Cola est de vendre plus d’un million de bouteilles d’ici la fin de l’année 2013 et franchement, on est bien parti » explique Bruno Vaussenat.

 

Source : Paris Go Cola
Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :