Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le magasin  d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques) a été condamné ce mardi par le tribunal des prud'hommes à prendre en charge le nettoyage des tenues de travail de 76 employés, sur une période allant de 2005 à 2010. Ce qui correspond à des indemnités de pressing dépassant les 400.000 € !

Le Conseil des prud'hommes de Bayonne «a affirmé le principe selon lequel il appartient à l'employeur de prendre en charge les frais d'entretien des tenues vestimentaires de travail qu'il impose à ses salariés», a indiqué à l'AFP Me Jean-Baptiste Etcheverry,  des salariés.

«Il a accordé des indemnités allant de 2.985 à 9.058 € en fonction de l'ancienneté, du style de tenue et des frais engagés par chacun des 76 employés», a-t-il ajouté. Il a précisé que l'action «avait été engagée en 2010 avec une rétroactivité qui ne pouvait s'appliquer que sur cinq ans».

Depuis le 1er janvier, Carrefour prend en charge l'entretien de la tenue de ses salariés

Viviane Dicharry, représentante CFDT, s'est dite «satisfaite de la réparation accordée» qui selon elle correspond a peu près à la somme qui avait été demandée, soit 476.000 euros. Elle a signalé que «depuis le 1er janvier 2013, les magasins Carrefour prennent en charge l'entretien de la tenue de ses salariés». La multiplication des procédures dans plusieurs magasins Carrefour aurait incité, selon elle, la direction à entretenir les tenues vestimentaires de tous ses salariés.

Dans une affaire similaire en décembre, la Cour de cassation avait confirmé la condamnation d'un magasin Castorama d'Anglet à prendre en charge le nettoyage des tenues de travail de ses salariés. Leur avocate, Anne-Marie Mendiboure, avait salué une décision très importante, dont les plus de 12.800 employés par l'enseigne pourraient désormais se prévaloir.

La direction de Carrefour a un mois pour faire appel.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :