Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

La Grande distribution veut remplacer les caissières par des
iPhone

21 septembre

Avec un parcours client aujourd’hui omnicanal, le magasin « se numérise » pour renforcer la relation avec son client. L’évidence s’impose à nous depuis quelques années : Internet et point de vente cohabitent, désormais ils convergent.


Quelques magasins vont tester cette alternative au self scanning avec douchettes.
Après Auchan, Intermarché, Tesco ou Marks & Spencer, Carrefour Market vient à son tour de démarrer un test, en proposant à ses clients de deux à trois magasins le self scanning sur téléphone mobile.
Une technologie qui intéresse l’ensemble des distributeurs : les clients se servant de leur propre téléphone pour scanner les articles, cela éviterait, à terme, d’investir dans des douchettes...
Comme pour le self scanning sur douchettes, les clients bénéficieront de caisses réservées et de la promesse d'un passage en caisse plus rapide.

Et la concurrence dans tout cela ?
Wal-Mart
Alors que le paiement sans contact ne semble pas être au menu de l'iPhone 5, Wal-Mart souhaite se servir de l'iPhone pour rendre le client plus indépendant.
En effet, au lieu d'aller en caisse, l'utilisateur scannerait l'ensemble des produits qu'il a pris avec son iPhone et règlerait la note à l'aide d'un terminal de paiement.
Grâce à son système "Scan & Go", le géant de la distribution souhaite à la fois faire gagner du temps à ses clients et réduire ses coûts. L'attente en caisse est parait-il l'un des principaux reproches faits à Wal-Mart.
L'application ne sert pas qu'à scanner, elle est également là pour aider le consommateur. Elle permet de savoir très rapidement si un produit est en stock dans le magasin et à quel prix il est vendu.
Pour l'instant, ce programme pilote est limité à une seule boutique. Mais il pourrait être étendu, si le succès est au rendez-ous.
Casino mise également sur la convergence de l'omnicanal avec la NFC
Le groupe Casino a révélé sa vision du commerce de demain. L'avenir sera NFC (Near Field Communication). Paris et Lyon testeront dès octobre des murs digitaux in et out store. L'enjeu est de briser l'étanchéité entre les canaux de distribution.
Casino fait le pari de l'omnicanal avec son application mobile NFC. Il s'agit de proposer aux clients de faire les courses partout où ils se trouvent. Chez eux, en mobilité ou dans le magasin, les consommateurs cherchent surtout de la fluidité et de la cohérence. La vision de Casino est que le mobile sera demain le partenaire indispensable pour faire ses courses en magasin, en mobilité ou à la maison et que cette révolution s'appuiera, entre autres, sur la technologie sans contact. Intégrée à un smartphone, elle permet de passer du monde digital, 100 % numérique, à un monde d'interconnexion des objets qui deviennent communicants.

La solution "mCasino NFC
"

Cette application mobile NFC devrait donc permettre aux possesseurs de téléphones mobiles compatibles de se passer de scanette et de scanner les produits choisis directement avec leur smartphone.


Il devrait également être possible de régler ses achats sans contact et de faire ses courses en ligne de manière plus simple et plus rapide en réglant par carte bleue ou via PayPal.
Cette solution sera mise en œuvre, courant octobre, dans le supermarché Casino du centre commercial Belles Feuilles dans le XVIe arrondissement de Paris, équipé full NFC (25 000 références au total). Le dispositif s'étendra ensuite à Lyon, également en octobre, avec l'implantation de "murs commandes NFC" dans les zones de flux (transport en commun, notamment). Il s'agit de présenter des produits sur une affiche où les clients scannent les produits qu'ils retireront au magasin ou qu'ils se feront livrer.

Ce mur est baptisé "mur papier" (car des photographies d'articles sont simplement imprimées avec un QR code). C'est à Lyon que le lancement est prévu, en affichage probablement abribus... Le claim reproduit sur l'affiche "J'y pense donc j'achète" résume assez bien l'ambition du groupe.
Un deuxième mur, celui-ci digital sera interactif et testé à Paris courant octobre (l'adresse n'a pas été dévoilée). Il s'agit d'un écran vertical tactile où on remplit son panier avec les produits présentés (non alimentaire pour l'heure). Le ticket de caisse est là aussi accessible via QR code. "Ce mur digital est une sorte d'extension de rayon, un catalogue interactif ".

Tesco
En s’appuyant sur la TV connectée et la technologie de la Kinect de Microsoft, Tesco prépare un magasin en 3D dans lequel le consommateur pourra déambuler dans le magasin à partir de chez lui et se saisir virtuellement des produits.

En Conclusion
Bref, vous l’aurez compris à travers ces quelques exemples les distributeurs voient dans le 100% numérique les magasins de demain. Une révolution qui ne sera pas sans conséquence sur l’emploi.
La Grande distribution veut remplacer les salariés par des iPhone mais nous FORCE OUVRIERE nous n'accepteront pas que l'on nous prenne pour des poires !

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :