Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

256.100 postes de travail ont été perdus en 2009, portant à 16.287.700 le nombre de salariés des secteurs concurrentiels, un niveau voisin de 1992, date de la précédente récession.

L'emploi salarié a reculé de 1,5% en France en 2009, pour atteindre "un niveau jamais observé depuis l'après-guerre".
Selon les chiffres définitifs publiés par Pôle emploi jeudi 5 août, 256.100 postes de travail ont été perdus l'année dernière, portant à 16.287.700 le nombre de salariés des secteurs concurrentiels, un niveau voisin de 1992, date de la précédente période récession économique en France.

Le secteur industriel plus touché

Le secteur industriel, qui concentre 19% des salariés français, a été le plus touché avec un recul de 5,2%, soit 168.200 postes, suivi par le secteur de la construction, employant 9,1% de la population active, qui a perdu 2,9% d'emplois, soit 43.800 emplois, après 11 années de hausse consécutive.
Le secteur tertiaire, qui représente 71,9% de la population salariée totale, a enregistré une baisse de 0,4% (- 44.200 postes), essentiellement dans la branche "commerce, réparation d'automobiles et de motocycles". Cette baisse générale dans ce secteur n'est pas compensée par "le dynamisme enregistré dans le secteur de la santé humaine et action sociale" (+2,8%, soit + 39.400 postes), par les activités de services administratifs et de soutien (+0,5%, soit + 7.600 postes), et par l'hébergement et la restauration (+1%, soit +8.800 postes).
Seul le secteur de l'intérim s'inscrit en très légère hausse (+ 1,5%).

Seule la Corse est épargnée

Par ailleurs, Pôle emploi note que l'emploi féminin a reculé en 2009 de 0,7%, soit 51.400 postes, une première depuis 1993, mais résiste mieux que l'emploi masculin (- 2,2%, soit - 204.700 postes).
A noter que "la part des femmes dans l'emploi salarié continue de progresser (+0,4%), atteignant 44,5% fin décembre 2009", ce qui correspond à une hausse de 7,6 points depuis 1981. Cette progression s'explique par une féminisation croissante du secteur tertiaire, où 85,5% de femmes travaillent contre 61,1% d'hommes.
Toutes les régions de France métropolitaine sont touchées par la diminution globale de l'emploi salarié en 2009, à l'exception de la Corse (+ 1,7%, soit 1.050 emplois) grâce aux emplois dans le tertiaire, l'industrie et dans la construction. 8 régions sont plus particulièrement touchées: la Picardie (-3,8%), la Haute-Normandie (-3%), la Lorraine (-2,6%), le Centre (-2,3%), l'Alsace (-2,2%), le Poitou-Charentes, la Champagne-Ardenne (-2,1%) et la Bourgogne (-2,1%). Outre-mer, l'emploi progresse dans l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon (+1,9%), en Guyane (+ 1,2%) et en Guadeloupe (+0,3%), mais diminue en Martinique (-4,8%) et à la Réunion (-4,2%).

(Challenges.fr, avec AFP)

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :