Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vendredi matin, une quarantaine de salariés (selon l'intersyndicale) de l'hypermarché Carrefour ont débrayé pour signifier leur colère face à la politique sociale de leur employeur. Les salariés font signer des pétitions auprès des consommateurs.Les salariés répondent à un appel d'une intersyndicale.

 

 

2 mai 2010 - Le Télégramme.com

 

Ras-le-bol de la politique sociale de Carrefour.» Tracts «coup-de-poing» de l'intersyndicale

CFDT-FO-CAT dans une main, pétition dans l'autre, plusieurs dizaines de salariés de

l'hypermarché de Guingamp ont débrayé, vendredi matin, devant l'entrée du magasin.

Multiples, leurs revendications ont notamment porté sur le lundi de la Pentecôte et les jours

fériés. «Nous voulons tout d'abord que la Pentecôte soit déclarée comme journée fériée et non

travaillée, a résumé Marie-Annick Prigent, déléguée CFDT. Nous refusons par ailleurs une

ouverture jusqu'à 19h les jours fériés, comme le demande la direction. Nous autres voulons du

9h - 14h maximum». Des réclamations locales qui s'ajoutent aux revendications nationales,

parmi lesquelles la défense de l'emploi.

 

«Nous exigeons de vraies garanties», a expliqué

Dominique Briand de la Confédération autonome du travail, qui voit dans les caisses

automatiques et les appareils de pesées électroniques, des dangers manifestes.

 

Lundi,

 l'intersyndicale, la direction du magasin devrait apporter des réponses aux

revendications.

 

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :