Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Fin des chèques-vacances sur les autoroutes ?

25 octobre

À compter du 1er janvier prochain, les chèques-vacances ne seront plus acceptés au guichet des péages autoroutiers. Il faudra s’abonner « sans frais » à une offre spécifique de télépéage… qui devient payante quand le crédit en chèques-vacances est épuisé !


Utiliser ses chèques-vacances aux péages de l’autoroute va devenir un brin compliqué à partir du 1er janvier 2013. Plus question de présenter directement vos chèques-vacances au guichet : les sociétés d’autoroutes ont décidé d’instaurer un système de paiement indirect, en concertation avec l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV).

Un système plus contraignant pour l’usager
Concrètement, vous devez vous préinscrire sur le site Autoroutes.fr, puis envoyer un relevé d’identité bancaire pour recevoir « gratuitement » votre badge Liber-T Vacances. Et ce n’est pas fini : à partir de novembre, vous devrez envoyer vos chèques-vacances accompagnés d’un bordereau que vous aurez téléchargé sur le site, et votre compte sera alors crédité. En janvier, les péages automatiques devraient vous reconnaître. Le montant des crédits non consommés pourra être reporté sur l’année suivante.
« Simple et sans frais, Liber-T Vacances vous permettra de bénéficier de tous les avantages du télépéage sur l’ensemble du réseau autoroutier français », annonce fièrement l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa). Sauf que cette nouvelle offre comporte bien des inconvénients par rapport à l’ancien système…

Pas plus de 150 € de chèques-vacances par an
Ainsi, ne comptez plus voyager avec vos chèques-vacances si vous n’avez pas anticipé votre départ en suivant les différentes étapes de la procédure d’inscription, y compris l’envoi des précieux coupons par la poste. De plus, lors de vos trajets, vous ne pourrez plus combiner chèques-vacances et paiement par carte bancaire ou en espèces.
Ceux qui voyageaient beaucoup grâce à leurs chèques-vacances devront aussi se méfier : il ne sera pas possible de les utiliser pour créditer son badge au-delà de 150 € par an.

Serait-ce la fin des chèques-vacances sur les autoroutes ?
L’Asfa assure que non. « Au contraire, écrit-elle sur son site, cette offre vise à faciliter le paiement des trajets. » Selon son porte-parole, les premiers retours de clients sont plutôt positifs – sauf en ce qui concerne la limite de 150 € par an.

2 € par mois de frais supplémentaires
À n’en pas douter, cette offre devrait permettre de convertir de nouveaux clients au système du télépéage. En tout cas, les sociétés d’autoroutes font tout pour cela : le badge Liber-T Vacances reste utilisable même quand il n’est plus alimenté par les chèques-vacances. « Cela permet d’éviter que l’automobiliste reste bloqué au péage quand son crédit est épuisé », argue l’Asfa.
Sauf qu’il devient alors payant… Car outre le montant de votre trajet, vous vous verrez débité de 2 € supplémentaires par mois. « Uniquement le mois où le badge est utilisé », précise la documentation. Encore heureux !

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :