Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Progrès de LyonPhoto d'archives Richard Mouillaud

 

La CGT de Carrefour Annecy appelle à la grève samedi
La CGT de Carrefour Annecy appelle à la grève samedi
Le syndicat entend profiter des fêtes de fin d’année et donc de la ruée vers les magasins pour se faire entendre.
Il s’agit d’une journée nationale d’action dans le groupe. Les salariés protestent contre les suppressions d’emploi, l’extension des plages de travail de nuit, ainsi que les salaires. Des débrayages et des grèves peuvent donc être à attendre à Carrefour samedi.



Le syndicat CGT de l'enseigne Carrefour appelle les salariés des hypermarchés à se mobiliser le 18 décembre contre un projet d'extension des horaires de travail de nuit,  dont la phase de test devrait être étendue à une quinzaine d'établissement début 2011.

 

La CGT de Carrefour appelle à "une journée nationale d'actions" le 18 décembre contre un projet d'extension des horaires de travail de nuit. Cette mobilisation pourrait prendre différentes formes en fonction des établissements: grève, débrayage, distribution de tracts, rédaction d'une motion, signature d'une pétition.

La syndicat dénonce une "saignée" dans les effectifs au cours des dernières années (10 000 équivalents temps plein perdus en cinq ans dans l'ensemble du groupe dont environ 4 000 dans les enseignes Carrefour) et "un déclin des conditions de travail". Pour Franck Gaulin, délégué central CGT, "cette nouvelle organisation du travail n'est pas du tout justifiée".

Un projet de nouvelle organisation du travail dans les hypermarchés prévoit d'étendre les horaires de travail, avec des prises de postes à partir de 2 heures du matin pour l'approvisionnement des rayons, contre 4 heures aujourd'hui, et des fins de journée qui passeraient de 22 heures à 23 heures.

Deux établissements, à Bègles (Gironde) et à Villiers-en-Bière (Seine-et-Marne), testent ces nouveaux horaires depuis cet été, et lors d'un récent comité central d'entreprise, la direction a indiqué vouloir étendre l'expérimentation à une quinzaine d'établissements, selon la CGT et FO.

"Ce projet est nocif pour les salariés, avec les conséquences du travail de nuit sur la santé et la vie de famille et une organisation du travail qui va vers plus de taylorisation", a commenté Michel Enguelz, délégué central FO, premier syndicat chez Carrefour.

Les autres syndicats ne s'associent pas à l'appel de la CGT, mais Michel Enguelz n'exclut pas des initiatives locales car "il y a des endroits où ça ne passe pas". Les consultations des comités d'établissements sont en cours, avant celles des comités d'hygiène et de sécurité, et des expertises vont avoir lieu, a ajouté le responsable FO.

 

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :