Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Croissance organique de 1,9% au premier trimestre

18 avril

Carrefour a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires de 20,8 milliards d'euros, en hausse de 1,3% à changes constants, et de 1,9% en organique.


Le consensus Reuters est de 20,9 milliards. « L'impact des changes sur le trimestre est négatif à hauteur de 2,6%, du fait de la dépréciation significative des monnaies brésilienne et argentine », a précisé le premier distributeur français. Hors essence, la croissance organique a atteint 2%. En France, Carrefour a réalisé un chiffre d'affaires de 9,285 milliards d'euros, en recule de 0,1% en organique (-0,3% hors essence).

Les ventes des Hypermarchés en organique sont en baisse de 1,2% (-1,8% hors essence) comprenant un effet calendaire négatif estimé à -1,4%. La croissance des ventes alimentaires se poursuit ce trimestre. Ils reculent de 2,9% en comparable et hors essence.
Le chiffre d'affaires des Supermarchés est stable (+0,1% en organique) et en hausse de 0,9% en organique hors essence. Les ventes réalisées auprès des franchisés poursuivent leur progression ce trimestre. La croissance organique de la Proximité et des autres formats s'établit à +4,6%.

A l'international, Carrefour a réalisé un chiffre d'affaires de 11,55 milliards d'euros, en progression organique de 3,5% (+3,6% hors essence). Les ventes organiques sont en baisse de 2,6% en Europe, y compris un effet calendaire estimé à -0,7% au premier trimestre. Les effets de changes sont quasiment neutres. Les ventes sont en hausse de 13,9% à changes constants en Amérique latine et de 14% en organique, y compris un effet calendaire négatif estimé à 0,5%. L'effet défavorable des taux de change s'est accéléré ce trimestre et s'établit à -14,1% en raison de la dépréciation du real brésilien et du peso argentin par rapport à l'euro.

Les ventes en organique en Asie sont globalement stables, y compris un effet calendaire positif estimé à 0,8%.

Les points forts de la valeur
- Premier distributeur européen et deuxième mondial avec trois grands marchés, l'Europe, l'Amérique latine et l'Asie ;
- Retour à la stratégie historique du distributeur en 2012 sous l'impulsion de la nouvelle direction avec Georges Plassat à la présidence et Noël Prioux en charge des activités France ;
- 3 grands axes stratégiques : décentralisation (redonner du pouvoir au directeur
de magasins) ; différenciation (disparition possible du nom Carrefour des supermarchés et des magasins de proximité) ; focalisation des investissements sur un nombre plus limité de pays et discipline d'arbitrage entre actifs ;
- Retour à la croissance des ventes en France en fin d'année grâce à la simplification de l'offre et à une politique de promotions et de baisses ciblées des prix ;
- Poursuite du dynamisme en Amérique latine.

Les points faibles de la valeur
- Des parts de marché en France encore inférieures au passé ;
- Erosion du chiffre d'affaires en Europe hors France ;
- Manque de visibilité en Chine ;
- Rentabilité à un plus bas historique en France ;
- Part encore élevée de la France qui pèse plus de la moitié du chiffre d'affaires tandis que celle des pays émergents reste plus faible que celle de Casino ;
- Endettement toujours élevé qui bloque le développement ;
- Absence de stratégie Internet ;
- Méfiance des investisseurs après une succession d'avertissements sur résultats.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :