Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INCOMPREHENSIBLE !

Oui, "incompréhensible" est le mot qui convient, si l'on veut rester diplomatiquement correct, pour décrire l'état d'esprit de tous les salariés qui demandaient chaque jour des infos sur la grève  prévue le 30 avril. Et bien, non, il ne se passera rien ! Et pourquoi ne se passera-t-il rien ? Toutsimplement parce que, "EN PRINCIPE", la direction de Carrefour prévoie de négocier à nouveau le 7 mai. Oui, "EN PRINCIPE" !!! N'oublions pas, que c'était prévu le 28 avril et puis repoussé ensuite au 7 mai. Pourquoi avoir suspendu le mouvement qui montait  sans avoir aucune garantie sur la tenue d'une renégociation rapide ni sur son contenu ? Pourquoi avoir cassé un élan de mobilisation qu'il sera peut-être très difficile de retrouver ? Pourquoi laisser tout le monde dans l'expectative, le doute, l'incertitude ?
Alors que les conditions de travail se dégradent régulièrement au fil de la mise en oeuvre des projets Mercure, MBC, Caisses LS, Projet Commerçant, et j'en passe... Alors que les propositions de la Direction lors des dernières négociations salariales ont été une insulte, que faisons-nous pour mettre en oeuvre le rapport de force ? Nous décidons une action que nous annulons dès que quelques vagues promesses de nouvelle négociation sont annoncées. Je dis "vagues" puisque nos dirigeants syndicaux prennent la précaution d'ajouter "EN PRINCIPE" devant la date du prochain rendez-vous.
N'aurait-il pas été plus judicieux d'attendre la négociation prévue le 28 avril pour stopper l'action ? Et, voyant cette négociation repoussée, n'aurions-nous pas eu intérêt à maintenir le mouvement plutôt qu'à le briser, pour profiter de cette position de force ? La date était bonne, la mobilisation aussi. Non, avant même cette réunion, interrogatifnos dirigeants syndicaux ont décidé d'arrêter tout. Pourquoi ? Quelle est cette "stratégie" qui nous fait perdre notre crédibilité auprès des salariés et de la direction ? Nous manquons d'explications.
Nous demandons une réunion nationale urgente de tous les délégués syndicaux de Carrefour pour obtenir des réponses et nous les appelons, chacun, à faire la même demande.
(contact : fo.carrefour.etampes@wanadoo.fr)

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :