Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carrefour souhaite laisser plus de responsabilités au niveau local afin de s'adapter au mieux aux différences de marché. (Skyblue - Wikicommons - CC)

Les réformes se poursuivent pour redresser Carrefour. Après une politique de prix bas et l’ouverture vers le marché chinois, le distributeur français souhaite plus de décentralisation dans sa gestion.

Carrefour Hypermarchés France a annoncé, mercredi 27 mars, une vaste réorganisation de ces activités dans l'Hexagone dès le mois de mai 2013. L’objectif est de simplifier les structures et surtout de décentraliser les processus de décision, en confiant plus de responsabilités aux directeurs de magasins eux-mêmes.

"Il s’agit de redonner un peu de pouvoir et d’autonomie au niveau local, pour mieux adapter les politiques commerciales", analyse Rodolphe Bonnasse, directeur général de CA Com, interrogé par BFM Business.

Un retour aux fondamentaux pour le goupe français de distribution: "le groupe a historiquement une culture de tarification et de pilotage local", poursuit le spécialiste marketing.

 

Quatre bassins géographiques

 

C'est un nouveau pari pour Georges Plassat, le PDG du groupe Carrefour, qui veut rompre avec l'ancienne structure jugée trop centralisée. Eric Bourgeois, auparavant en charge des produits frais, devrait prendre la tête du pôle regroupant tous les hypermarchés de la marque.

Quatre grandes divisions géographiques serait créées au sein de ce département: Ile-de-France, Grand Ouest, Sud-Ouest et Grand Nord.

Une stratégie calquée sur la réalité du marché, selon Rodolphe Bonnasse. "On sait très bien que lorsque vous comparez des grands bassins, vous n’avez pas les mêmes typologies de clients", expliquait-il récemment au micro deBFM Business.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :