Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La direction du distributeur a reçu cet après-midi la CGT, la CFDT et FO et a accepté de rouvrir des négociations sur les rémunérations. La grève programmée vendredi dans les hypermarchés français est suspendue.

Carrefour France accepte de rouvrir des négociations sur les salaires et les rémunérations. Au terme d'une réunion, à leur demande, avec plusieurs syndicats du groupe mercredi après-midi, la direction a annoncé qu'une décision sur le sujet serait communiquée «avant la fin de cette semaine (...) à l'ensemble des partenaires sociaux» et qu' une réunion «pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine».

La CGT, la CFDT, et FO du Commerce et de la distribution avaient appelé les salariés du groupe à un mouvement social d'ampleur nationale le 30 avril sur les questions de salaires et de rémunérations. En les recevant mercredi, la direction voulait tenter d'empêcher cette grève et le le blocage des hypermarchés vendredi, dernier jour du mois et traditionnellement important pour l'activité de l'enseigne. D'autant que le lendemain, samedi 1er mai, est ferrié. Pari réussi  : «nous suspendons l'arrêt de travail», a annoncé Michel Enguelz, délégué national FO, premier syndicat du groupe, à l'issue d'une réunion qu'il a jugée «tendue».

Les trois syndicats souhaitent des avancées en terme de pouvoir d'achat, un accord séparé sur les autres éléments de rémunération (tickets-restaurants, remises sur les produits de la marque Carrefour, etc.) et le retrait par la direction de la prime à la baisse du taux d'absentéisme, très mal perçue par les salariés. «Nous estimons qu'il faut réfléchir aux causes de l'absentéisme -très fort dans le groupe-, avant de prendre ce type de mesures», a précisé Michel Enguelz. Selon nos informations, la direction serait finalement prête à abandonner cette fameuse prime.

Pour le reste, «nous attendons maintenant de voir ce qui va ressortir de la prochaine réunion», a précisé Michel Enguelz. La CFDT, de son côté, a décidé de s'inviter à l'assemblée générale du groupe qui aura lieu le 4 mai pour se faire entendre.

Carrefour, numéro deux mondial de la distribution, a enregistré en 2009 une baisse de 1,4% de son chiffre d'affaires par rapport à 2008, à 96,172 milliards d'euros et un résultat opérationnel d'environ 2,775 milliards d'euros. Un bilan moins décevant que prévu. Cependant, les performances ont été médiocres en France, où les hypermarchés du groupe ont tout juste stabilisé leurs parts de marché malgré les moyens importants engagés en termes de communication et de baisses de prix.

 

source www.lesechos.fr

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :