Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rebond. On savait que l’arrivée de la nouvelle équipe dirigeante de Carrefour allait secouer le marché : c’est chose faite ! L’annonce de la sortie du groupe de Colombie et plus récemment de Malaisie a relancé les spéculations sur d’autres désengagements géographiques rapides. Par ailleurs, au vu des chiffres relatifs au troisième trimestre, le distributeur a aussi commencé à redresser la barre : La croissance interne s’est établie à 1,5% sur la période, contre 0,8% sur les 9 premiers mois de l’année et les premiers effets de la politique initiée par Georges Plassat commencent à être visibles. La situation est ainsi moins dégradée dans les hypermarchés français, là où réside le gros souci du distributeur depuis des années… Les mesures prises visant à réduire les prix permettent au groupe de se comparer à nouveau de manière plus avantageuse face à Leclerc. L’embellie est surtout net dans le rayon alimentaire avec une reprise qui se confirme. Dans le non alimentaire, la situation continue en revanche d’être compliquée avec un contexte macroéconomique qui pèse toujours…
Annonces. En dehors de l’hexagone, l’Europe souffre d’autant plus que le groupe est très actif dans les pays du sud comme l’Espagne… La persistance de la crise ne manque pas ainsi d’affecter l’évolution des revenus en Espagne ou en Italie. La filiale brésilienne de Carrefour marque à l’inverse une solide croissance, même si la progression du PIB local ne devrait être que de 1,6% sur 2012. La direction de l’entreprise s’estime désormais globalement « à l’aise » avec les anticipations de résultat sur l’année en cours… Les actionnaires semblent donc en avoir fini avec les « profit-warnings » à répétition qui émaillaient les discours de la précédente équipe aux commandes ! La tendance du titre marque d’ailleurs une embellie depuis le mois de juillet avec un retour de la valeur au plus haut de l’année ou presque… Si les multiples demeurent toujours intéressants dans un contexte de ‘recovery’, les plus prudents prendront quand même une partie de leurs gains rapides dans la zone des 20 euros dans le cadre d’une gestion dynamique.
Quelques prises de profits.

Source: bourse.challenges.fr

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :