Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dépressions, absentéisme, baisse d'effectif, conditions de travail jugées de plus en plus difficiles, l'ambiance à Carrefour n'est pas au rose bonbon.

Sonia Reyne riom@centrefrance.com

Écoeurés, les syndicalistes de Carrefour Riom, ont fait grève alors que le mouvement national avait été annulé. « La direction a géré le conflit de telle manière que nous avons décidé de maintenir la journée de grève » explique Fabrice Larbeau, délégué syndical FO. « Les salariés ont subi des pressions de la part de la directrice. Ils ont été convoqués, certains individuellement. La direction a promis à certain de changer de niveau s'ils ne faisaient pas grève. Ellemenace les managers de retombées négatives? ». Fabrice Larbeau dénonce les conditions de travail. « En 8 mois, 77 salariés ont quitté l'entreprise » s'indigne le délégué. Même la médecine du travail s'est alarmée de l'ambiance dans l'entreprise.

Le malaise prend de l'ampleur, comme le déplore Nadine Boutonnet de Carvalho, maire de Ménétrol : « J'ai été alerté par les salariés sur les conditions de travail difficiles. La commune s'est battue pour l'extension de la surface commerciale. Ce devrait être une enteprise moteur. ce n'est pas le cas. Je regrette que nous vivions une spirale à l'envers ».

Mardi, la directrice du supermarché avait indiqué à La Montagne (voir notre édition du 19 mai) « maintenir le chiffre d'affaires est un combat quotidien. Nous ne sommes pas en période d'embauche mais la situation des salariés s'améliore ».

A lire aussi...

 

  • Le mercredi 26 mai 2010 à 09:26 par Smith

    Des rayons vides, une réorganisation trop régulière des rayons, voici des points négatifs à l'image de carrefour et qui ne donne pas envie de faire nos courses là bas. En comparant rapidement avec leur concurrent Eleclerc à quelques Km, on se rend vite compte de la chute de l'image de ce magasin. Et maintenant voilà bien qu'on découvre la pression sur les salariés et la façon d'agir des dirigeants de la marque...Une raison de plus pour ne pas avoir envie de retourner là-bas... Madame la responsable, au lieu de saigner vos employés(e), soignés l'image de votre magasin en tenant des rayons remplis de produit (et je ne parle pas de tarifs compétitifs) car combien de fois, je suis repartis avec la déception de voir vos rayonnages de la boulangerie et de vos viandes vides...

  • Le dimanche 23 mai 2010 à 14:11 par kiki

    bonjour tout cela est vrai manque de personnel toujour des remontrance pas le temps de prendre de pose toujour plus de maladie on nous traite comme des bon a rien plus de chef car on les pousse a bout alors il donne leur demission n en pouvant plus on tient car on as besoin de travailler mais tres dur les insomnies a 2h du matin reveille je ne sais pas combien de temps on tiendras merci.

SOURCE www.lamontagne.fr

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :