Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Une enseigne Carrefour en avril 2011.

La direction du groupe  a annoncé mercredi aux organisations syndicales la suppression de 500 à 600 postes administratifs en , via un plan de départs volontaires. Des syndicalistes de la CFDT et de la , qui avaient des craintes, ont diffusé la nouvelle. 

 

liens REPORTAGE I TELE:

 http://www.dailymotion.com/video/xt4sb3_craintes-sociales-a-carrefour_news

 

http://www.dailymotion.com/video/xt58y6_carrefour-500-a-600-suppressions-de-postes_news 


Carrefour, qui emploie 115 000 personnes en France, «vient d'annoncer aux élus des neuf comités d'entreprises concernés que 500 à 600 postes administratifs vont être supprimés, sur les 7 000 que compte le groupe», a déclaré Bruno Moutry, délégué syndical CFDT. 

«La réduction des effectifs se fera uniquement par un plan de départs volontaires», a indiqué le responsable syndical, selon lequel les comités d'entreprise des sites touchés seront «plus informés dans les semaines qui viennent». L'information a été confirmée par Claudette Montoya, déléguée centrale CGT.


Pour Dejan Terglav, secrétaire fédéral FO en charge du commerce, il faut ajouter «300 à 400 postes déjà supprimés en douce avec le non-renouvellement des CDD et des intérimaires ce qui porte la réduction totale dans l'immédiat à un millier d'emplois».

Des précisions attendues jeudi

La direction de Carrefour s'est refusée à tout commentaire «pour le moment» sur le plan de restructuration. Le projet de suppression de 500 à 600 postes avait déjà été annoncé dans la presse la semaine dernière par les syndicats du groupe. Ceux-ci attendent plus de précisions jeudi de la part du nouveau PDG de Carrefour, Georges Plassat, qui doit présenter les résultats semestriels du groupe.

Le PDG du numéro deux mondial de la distribution, en difficulté en France, avait donné quelques pistes lors de sa première prise de parole devant les actionnaires, en juin, évoquant une réduction des frais généraux et des coûts liés aux structures centrales, et des arbitrages à l'international.

La CGT dénonce des «nouveaux licenciements boursiers»


«Nous voulons plus de pouvoir pour les directeurs de magasin dans le commerce; cela veut dire qu'ils puissent acheter certains produits locaux et aussi qu'ils puissent décider d'un certain nombre de choses, y compris dans l'organisation du travail», a notamment expliqué Dejan Terglav. De son côté, la CGT a dénoncé «avec force» dans un communiqué «ces nouveaux licenciements boursiers».

Le groupe Carrefour, qui emploie 412.000 collaborateurs dans le monde, a vu son bénéfice net chuter de 14,3% en 2011.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :