Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carrefour: le sourire du directeur en dit longEst-ce la fin d’une longue crise économique et sociale chez Carrefour ? Les syndicats et la direction ont en tout cas signé un projet d’accord qui prévoit le sauvetage de douze magasins menacés de fermeture.Le sourire qui s’est dessiné sur les lèvres de Gérard Lavinay, le directeur exécutif de Carrefour Belgique, est dû à la satisfaction des travailleurs qu’il a pu obtenir ce jeudi. En effet, 900 employés ont vu leur emploi être sauvés grâce au projet qu’il a établi avec les négociateurs. Il a deux mois, 28 magasins devaient fermer ou être franchisés. Aujourd’hui, seuls 16 magasins sont menacés. "On a trouvé des solutions au travers d’économies structurelles, ou au travers d’éléments nouveaux qui ont été étudiés. Et puis il y a des paris qu’il faut prendre ! La direction de Carrefour se dit qu’il faut sauver certains magasins avec l’aide des travailleurs", explique Gérard Lavinay.

Le sourire qui s’est dessiné sur les lèvres de Gérard Lavinay, le directeur exécutif de Carrefour Belgique, est dû à la satisfaction des travailleurs qu’il a pu obtenir ce jeudi. En effet, 900 employés ont vu leur emploi être sauvés grâce au projet qu’il a établi avec les négociateurs. Il a deux mois, 28 magasins devaient fermer ou être franchisés. Aujourd’hui, seuls 16 magasins sont menacés. "On a trouvé des solutions au travers d’économies structurelles, ou au travers d’éléments nouveaux qui ont été étudiés. Et puis il y a des paris qu’il faut prendre ! La direction de Carrefour se dit qu’il faut sauver certains magasins avec l’aide des travailleurs", explique Gérard Lavinay.

Les travailleurs sont satisfaits

Carrefour Belgique voulait 30 millions d’économie, mais le groupe devra se satisfaire de 21 millions d’euros. De plus, 9 hypermarchés et 7supermarchés sont concernés par une fermeture, ce qui représente 1092 emplois. Malgré ces pertes difficiles, les travailleurs se disent satisfaits : "Nous sommes satisfaits dans l’ensemble, il y a des avancées", dit un syndicaliste. "Un plan social est sur la table et il nous semble correct", renchérit l’une de ses collègues.

Tous les employés Carrefour doivent désormais avaliser le projet proposé, et ce, mardi prochain

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :