Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RTL Info - L'info 24 x 7Carrefour: le plan social coûtera très cher... à l'EtatLa direction et les syndicats de Carrefour ont conclu un projet d'accord, mais le plan social pourrait coûter à l'Office National de l'Emploi (ONEM) jusqu'à 100 millions d'euros...Le protocole d'accord chez Carrefour conclu entre les différentes parties doit encore être avalisé par les syndicats. Cela se fera mardi prochain. L'autre aval attendu est celui du gouvernement qui doit marquer son accord pour qu'un millier d'employés puissent être prépensionnés à 52 ans.

Carrefour demande que soient accordées des prépensions dès l'âge de 52 ans. Au total, 984 travailleurs pourraient en bénéficier. Il s'agit de membres du personnel des seize supermarchés et hypermarchés qui seront fermés, mais également de travailleurs des seize magasins Carrefour qui seront repris par le groupe Mestdagh et de travailleurs des 26 magasins Carrefour déficitaires dont Carrefour gardera la gestion.

Eviter les licenciements secs

Le protocole d'accord chez Carrefour pourrait donc coûter cher au contribuable. Cet accord prévoit de limiter les licenciements secs en accordant une prépension. Mais, alors que l'Etat incite à travailler plus longtemps, il va devoir donner son accord ou refuser le fait que ces employés n'arrêtent de travailler à 52 ans.

 

90 à 100 millions d'euros sur 10 ans

Selon des calculs de la société de conseils en ressources humaines SD Worx, cette vague de nouvelles prépensions pourrait coûter, sur base d'une allocation de prépension à temps plein de 1.150 euros par mois payée par l'ONEM, pour une période de dix ans - avec un âge moyen lors du départ de 55 ans et jusqu'à l'âge de la pension de 65 ans - au minimum 90 millions d'euros et maximum 100 millions d'euros.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :