Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Revue de presse
http://www.lsa-conso.fr/images/header/logo_lsa.png

Carrefour: 5 questions avant les résultats

Publié le 05 mars 2013 par Jean-Baptiste DUVAL 

© Ludovic Marin / REA pour Carrefour

Le distributeur va présenter ses résultats le 7 mars, à Paris. Si les chiffres sont largement connus, Georges Plassat sera attendus sur de nombreux points stratégiques. Voici lesquels.

Comment sera utilisé le cash des filiales vendues ?

Avec la cession de ses filiales en Malaisie, Indonésie et Colombie,Carrefour a récupéré 2,8 milliards d’euros. Cette somme pourrait être affectée au désendettement du groupe (6,9 Mrd€ à fin 2011). Mais Carrefour a aussi besoin de liquidités pour investir dans son parc d’hypers vieillissants. Enfin, quelle part sera distribuée aux actionnaires ? Selon Natixis, ils pourraient récupérer environ 400 millions d’euros, quand 600 à 750 iraient dans le parc de magasins, et 1,6 à 1,8 milliard dans le désendettement.

Quel effort sur les prix ?

« Finis les yoyos ! », comme l’expliquait récemment Noël Prioux à LSA.Carrefour martèle à l’envie qu’il a l’intention de rattraper Leclerc sur les prix, et le cap sera maintenu aussi longtemps qu’il le faudra. Les efforts initiés en juin 2011 commencent d’ailleurs à porter leurs fruits puisque l’image-prix de l’enseigne tend à se redresser, selon Kantar Worldpanel.

Quelle stratégie pour les magasins ?

Georges Plassat a clairement affiché son souhait de rendre de l’autonomie commerciale aux directeurs de magasin. Gagner en réactivité ? L’annonce a été bien accueillie, mais Carrefour doit encore expliquer jusqu’où ira cette autonomie, et à quelles domaines elle s’appliquera.

Quel avenir pour le non-alimentaire ?

Après avoir passé 10 ans à la tête de Vivarte, Georges Plassat est très attendu sur le non-alimentaire, qui reste un des points faibles des hypers. A commencer par le textile, gros pourvoyeur de marge. Le dossier est particulièrement sensible. Au total, le non-alimentaire pèse pour près de 30% des ventes des hypers, hors essence.

Quelle performance au Brésil ?

Alors que Casino a publié des résultats éclatants au Brésil, Carrefour est à son tour très attendu sur ce marché, le 2e après la France. Surtout, les résultats du Brésil sont attendus à 616 millions d’euros, en hausse de 16% pro forma. L’écart avec la France, attendu à 823 millions, ne cesse de se réduire, selon Kepler Capital Markets. La question d’une introduction en Bourse, même partiel, ne devrait plus être d’actualité. Carrefour a suffisamment de cash à court terme.


Lire l'article à sa source
Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :