Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LSABangladesh primarkTrois semaines après la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh (1.100 morts), le groupe Carrefour a annoncé hier mardi qu’il signerait l’accord sur la prévention des incendies et la sécurité des constructions dans ce pays qui s’est spécialisé dans la confection textile pour les grands groupes internationaux, et exporte à 60% vers l’Europe.

 

"Le drame sans précédent qui est intervenu au Bangladesh oblige tous les acteurs présents dans le pays à s’engager par des moyens supplémentaires", assure Carrefour dans un communiqué. Le britannique Mark&Spencer et l’italien Benetton ont fait de même. Inditex (Zara) et H&M l’avaient fait dès lundiWalmart et Gap ont en revanche refusé de signer l’accord en l’état.

1.000 fournisseurs concernés

Le syndicat IndustriALL s’est félicité dès le 14 mai que "l’accord s’applique maintenant à plus de 1.000 fournisseurs après sa signature par plusieurs multinationales". Celles-ci acceptent "un programme contraignant de réformes sur la sécurité contre l'incendie basé sur des inspections indépendantes, des comités de santé et de sécurité dirigés par les travailleuses et travailleurs, et l’accès des syndicats aux fabriques et ateliers", précise le syndicat. Chaque signataire devra participer au financement de la sécurité incendie et des bâtiments de confection dans les usines utilisées, et ce sur toute la chaîne de sous-traitance.

Selon le Parisien et BFM TV, trois groupes français étaient clients des cinq ateliers de confection installés dans le bâtiment de Rana Plaza. En plus de Mango, Benetton ou Primark, des étiquettes des groupes Carrefour, Auchan et Camaïeu auraient été trouvées dans les décombres, tous démentant toute production dans l’immeuble.

Tag(s) : #REVUE DE PRESSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :