Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DRIVE, "ASK AND COLLECT"... COMMENT LA GRANDE DISTRIBUTION S'ADAPTE À LA FERMETURE DES RAYONS DE PRODUITS "NON ESSENTIELS"

Soumis à l'interdiction de vendre des produits non essentiels, les supermarchés s'organisent pour satisfaire leurs clients via le drive, le "call and collect" et le "ask and collect".

Logée à la même enseigne que les petits commerçants au nom de l'équité, la grande distribution n'a plus le droit de vendre des produits dits "non essentiels" dans ses supermarchés. Si la fermeture des rayons concernés par cette interdiction fut un véritable casse-tête logistique, le secteur semble finalement avoir trouvé la parade pour satisfaire la demande des clients.

Puisqu'il n'est plus possible de vendre les produits non essentiels en magasin, plusieurs enseignes les proposent désormais sur internet et invitent leurs clients à retirer leur commande en drive, c'est-à-dire en voiture, à la porte de l'entrepôt. Système U propose par exemple des jouets sur son site, Auchan des livres, et Carrefour à peu près tout.

"Call and collect"et "ask and collect"

Une solution qui permet de ne pas laisser le terrain perdu sur ces produits phares à Amazon. Mais ce n'est pas tout. En plus du click and collect, certaines grandes surfaces proposent désormais le call and collect. En clair, les clients passent commande par téléphone et viennent la chercher sur place.

Enfin, la grande distribution applique également le ask and collect, c'est-à-dire la commande directement au comptoir d'accueil du magasin. Un salarié se charge ensuite d'aller chercher les produits demandés en rayon, en soulevant le ruban rouge qui le ferme au public...

DRIVE, "ASK AND COLLECT"... COMMENT LA GRANDE DISTRIBUTION S'ADAPTE À LA FERMETURE DES RAYONS DE PRODUITS "NON ESSENTIELS"

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :