Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carrefour a rappelé à l'ordre la direction d'un entrepôt logistique qui, malgré une livraison de 2.000 masques, avait refusé de distribuer des protections aux salariés. Des dizaines de salariés avaient fait valoir leur droit de retrait.

Coronavirus : des salariés privés de masques, Carrefour rappelle des managers à l'ordre
Coronavirus : des salariés privés de masques, Carrefour rappelle des managers à l'ordre

La direction du groupe Carrefour a "fermement fait savoir au management local" de la plateforme logistique de Ploufragan (Côtes-d’Armor) que sa décision de ne pas distribuer de masques aux salariésétait inappropriée. Depuis ce lundi 30 mars au matin, les équipes sont donc désormais équipées de ces protections.

 

Privés de masques, les salariés avaient déposé un droit d'alerte et un droit de retrait en fin de semaine dernière. Alain Mahé, délégué CGT Carrefour logistique, ne décolérait pas : "Les masques sont arrivés vendredi 27 mars. Il y a eu un brief minute de la direction de l'entrepôt avec les encadrants, pour leur dire qu'ils ne distribueraient pas les masques". Avertie de cette situation, la direction de Carrefour a donc rappelé à l'ordre les responsables de la plateforme logistique de Ploufragan. 

Carrefour indique à RTL que bien évidemment, il n'y aura aucune sanction ni retenue sur salaire à l'occasion du droit de retrait exercé par les salariés.

Par ailleurs, la direction du groupe précise que plusieurs millions de masques commandés par Carrefour sont arrivés sur le sol français dimanche soir par avion cargo. Ces protections sont en cours de distribution "dans l'ensemble de nos entrepôts et magasins, entre ce soir et demain". "Notre priorité absolue c'est la protection et la sécurité sanitaire de nos équipes ainsi que de nos clients", assure Carrefour.

Coronavirus : des salariés privés de masques, Carrefour rappelle des managers à l'ordre

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :