Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les très grandes surfaces de Carrefour, Auchan et Casino ont perdu des centaines de millions de chiffre d'affaires entre 2014 et 2018. Leur rentabilité s'est fortement dégradée, selon une enquête du magazine professionnel « Linéaires ». Les enseignes essaient de redresser la barre.

Les hypermarchés en grande difficulté en France

Un tiers des hypermarchés Carrefour en France, environ, seraient déficitaires selon la revue « Linéaires ».

Shutterstock

Publié le 11 déc. 2019 à 5h55
Mis à jour le 11 déc. 2019 à 11h38

Le verre est à moitié vide ou à moitié plein. Les optimistes constateront que les deux tiers des hypermarchés de Carrefour en France gagnent de l'argent. Les pessimistes pointeront qu'un tiers du parc tire le résultat de la branche vers le bas. Le sujet est aussi sensible pour Auchan, l'autre enseigne des très grandes surfaces alimentaires.

La revue spécialisée « Linéaires » a enquêté dans son numéro de décembre sur « le mal des hypers », avançant « les vrais chiffres ». Le magazine professionnel rappelle qu'entre 2014 et 2018, les hypermarchés de Carrefour, Auchan et Casino ont perdu 2,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 1 milliard pour les deux premiers.

Déficit opérationnel

Les habitudes des consommateurs changent. Ils limitent leurs déplacements et penchent pour les supermarchés de proximité. Le déport des achats non-alimentaires vers l'e-commerce et les grandes surfaces spécialisées explique aussi la désaffection de certains hypermarchés.

« Linéaires » tient ses chiffres de sources syndicales. Selon ces informations, l'érosion des chiffres d'affaires se double d'une chute de la rentabilité. Les hypers intégrés et franchisés de Carrefour France auraient affiché en 2018 un déficit opérationnel courant de 132 millions d'euros. A comparer à un gain de 479 millions en 2014…  Le résultat d'exploitation d'Auchan Retail France (dont 80 % de l'activité est réalisée par des hypermarchés) est, lui, tombé à -155 millions.  

Plan d'action

Le magazine professionnel affirme aussi qu'en 2018 dans le périmètre des 191 sites de Carrefour Hypermarchés SAS, « 89 magasins seraient déficitaires ». Le groupe Carrefour ne commente pas ces chiffres qu'il ne publie pas. Dans une interview à « Linéaires », Marie Cheval, la patronne des hypers, indique simplement que 41 hypermarchés vont adopter Rebond, « un modèle opérationnel qui confie les manettes aux directeurs pour redresser une rentabilité qui s'est dégradée ».

Dejan Terglav, secrétaire général de la FGTA-FO, issu de chez Carrefour, réagit pour « Les Echos », estimant tous ces chiffres « probables ». Il craint que le groupe ne passe en location-gérance une vingtaine d'hypermarchés en souffrance.

Carrefour s'est attaqué à la relance de ses hypermarchés. L'année 2018 est la première du plan de transformation du groupe qui a notamment investi dans la compétitivité et les prix. Cela a pesé sur les chiffres et les marges. Kepler Cheuvreux a souligné cette « stratégie délibérée ». Depuis des réductions de surfaces ont été engagées, comme  la concession de rayons à Darty . Il faut sauver le soldat hyper.

Auchan : la vie d'après l'hypermarché

 

Les hypermarchés en grande difficulté en France

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :