Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Semestriels Carrefour : la méthode Bompard fait ses preuves

Carrefour vient de dévoiler des résultats pour le premier semestre 2019 positifs; Alexandre Bompard assure que tout est en place pour atteindre les objectifs fixés par le plan Carrefour 2022.

Carrefour a enregistré une progression de plus de +30% du chiffre d’affaires e-commerce alimentaire sur le deuxième trimestre. le distributeur a ouvert en juillet son 100e Drive piéton en France (contre 62 à fin mars). Au total, le groupe exploite 1 501 Drive dans le monde (+155 au S1), hors Chine© Alexandre Papais - Carrefour

 

« Nous sommes sur les rails de notre plan de transformation 2022.» Alexandre Bompard, CEO du groupe Carrefour,  s’est montré particulièrement positif lors de l’annonce des résultats du groupe sur le premier semestre 2019. Un bilan qui tend à prouver que la méthode du dirigeant commence à payer.

Ainsi, le chiffre d’affaires groupe sur le premier semestre 2019 s’établit à 38,79 milliards d’euros, en croissance de 3,5% en comparable.  Le résultat opérationnel courant  pointe à 618 millions d’euros, augmentant de 4,5% (changes constants). La marge opérationnelle courante s’améliore légèrement, passant de 1,7% à 1,8%. La dette reste maîtrisée à 5,95 milliards d’euros (+122 millions d’euros).

En France, Carrefour juge le marché toujours très compétitif et le CA France reste stable avec une légère croissance de 0,8% en comparable.  « La performance en alimentaire (+1,9% au T2) est satisfaisante, tandis que le non-alimentaire continue de peser (-7,1% au T2), indique le groupe dans son communiqué. Le résultat opérationnel courant de la France au S1 2019 s’établit à 116 millions d’euros, en hausse de +6 M€ (+5,3%). » Une victoire pour Alexandre Bompard après trois années de dégradation.

 

Des projets multiples financés grâce à des gains sur les coûts d’exploitation

Depuis l’annonce du plan de transformation Carrefour 2022, le distributeur a multiplié les projets entre autres « financés par des économies sur les coûts d’exploitation » précise Alexandre Bompard en citant par exemple le déplacement du siège social du groupe à Massy et le plan de départ volontaire.

Un travail important sur les prix a été mené avec une réduction de l’assortiment. Cette dernière atteint aujourd’hui 8% pour passer à 15% d'ici 2022. « En France, avec la législation des EGA, nous sommes devenus moins dépendants des promotions avec un focus plus important sur la baisse des prix des produits du quotidien ainsi qu’une meilleure attractivité du programme de fidélité », précise le dirigeant. Le virage Act For Food semble également rencontré un franc succès auprès des clients assure Carrefour. Le distributeur a mis en place un système de NPS et de sondages pour s’en assurer. Le chiffre d’affaires du bio a d’ailleurs augmenté de 25% sur le T2 2019.

La transformation porte aussi sur la réduction de la taille des hypermarchés. Le Groupe a réalisé près de 100 000 m² de réduction de surfaces sous-productives à fin juin 2019 (dont environ 30 000 m² au S1 2019 et 65 000 m² en 2018), hors Chine. La surface commerciale est réallouée à des espaces dédiés à la préparation de commandes e-commerce, des outlets et la galerie commerciale.

Vente de la Chine, Amérique Latine moteur et Italie et Espagne en souffrance

A l’étranger, l’Amérique Latine est un vrai moteur de croissance, et dans une moindre mesure la Pologne et la Roumanie, tandis que l’Espagne ou l’Italie souffrent. Dans ces derniers pays, le groupe compte dupliquer le plan de transformation initiée en France.

Le volet international a été marqué par la vente de Carrefour Chine, qui n’inclut pas Tawain. « Une décision pragmatique » estime Alexandre Bompard. L’accord de cession porte sur 80% de Carrefour Chine au groupe chinois Suning.com. L’entité a été valorisé à 1,4 milliards d'euros et l’opération devrait être effective d’ici la fin de l’année.

Autre fait marquant du premier semestre qui touche la France , le distributeur s’est rapproché d’Argan au travers de Cargo Property Assets. Les actifs immobiliers ont été estimés à 900 millions d’euros hors droits. Carrefour, en détenant 32%, recevrait ainsi une rémunération équivalente à environ 290 millions d’euros  composée à hauteur d’environ 80% de numéraire et 20% de titres Argan. Le distributeur devient actionnaire d’Argan à hauteur de 5%.

Cette opération rentrera, après l’aval des autorités, dans l’objectif de cession de 500 millions d’euros d’actifs immobiliers non stratégiques d’ici 2020 . A fin juillet 2019, y compris Cargo, le Groupe a déjà conclu plusieurs opérations pour un montant de plus de 490 millions d’euros.

Perspectives
« Carrefour est confiant dans la dynamique de transformation engagée. Celle-ci se poursuivra au second semestre dans un contexte macroéconomique et de marché qui demeure incertain », précise le groupe dans son communiqué.
Rappel des  objectifs financiers du plan Carrefour 2022 :
• Un plan d’économies de 2,8 Md€ en année pleine à horizon 2020 (2,6 Md€ hors Chine)
• 5 Md€ de CA e-commerce alimentaire en 2022 (4,2 Md€ hors Chine)
• 5 Md€ de CA en produits bio en 2022 (4,8 Md€ hors Chine)
• La cession de 500 M€ d’actifs immobiliers non stratégiques d’ici 2020

Les objectifs opérationnels sont également confirmés :
• Réduction des surfaces de vente en hypermarchés de 400 000 m² dans le monde d’ici 2022 (350 000 m2 hors Chine)
• Réductions des assortiments de -15% d’ici 2020 (-15% hors Chine)
• Un tiers de vente de produits à marque Carrefour en 2022 (un tiers hors Chine)
• 3 000 ouvertures de magasins de proximité d’ici à 2022 (2 700 hors Chine)
Semestriels Carrefour : la méthode Bompard fait ses preuves

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :