Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les ventes de Carrefour France replongent

Le chiffre d'affaires de Carrefour en France recule de 1,3% au troisième trimestre. Les hypers sont en difficulté mais aussi, cette fois, les supermarchés. La Bourse ne sanctionne pas, attendant le plan de relance d'Alexandre Bompard.

Le distributeur évoque à nouveau, pour expliquer la contre-performance de ses hypers (-0,6% au troisième trimestre, -1,7% à magasins comparables), "une pression concurrentielle" toujours plus forte en France.

Comme Casino, Carrefour cite également la baisse de prix des fruits et légumes, et mentionne une météo défavorable. Mais comme Casino, Carrefour ne fait aucune allusion aux attentats qui avaient plombé la consommation durant l'été 2016.

Le distributeur explique aussi la contre-performance de ses hypers par le décalage de son anniversaire "le mois". Cette grosse opération promotionnelle de trois semaines avait été avancée à septembre l'an dernier. Ce qui avait permis au distributeur de prendre Leclerc par surprise mais avait aussi laissé les coudées franches à son concurrent par la suite.

À l'automne 2017, "le mois" a repris sa place historique en octobre. Carrefour n'a pas pour autant baissé les bras en septembre, puisqu'il a lancé une opération de trois semaines baptisée "les extra-économies", capitalisant sur des réductions massives de 70%, voire 80%. Carrefour estime néanmoins que cette opération n'a pas l'envergure d'un mois anniversaire et réfute toute comparaison trop directe entre les deux périodes de rentrée.

Septembre fut d'autant plus inconfortable que Leclerc, en réaction à ce qui s'était passé en 2016, a avancé à son tour ses "super pouvoirs d'achat", qu'il a étendus sur près de deux mois (sept semaines consécutives sous la même thématique, du jamais vu pour une opération aussi lourde). Bref, les hypers Carrefour ont dérouillé le mois dernier, ce que reflètent d'ailleurs les parts de marché et les ventes du trimestre s'en trouvent affectées.

 

Le contrecoup des attentats avait profité aux supers

 

Les supermarchés français du groupe, eux aussi, ont traversé une très mauvaise période. Le chiffre d'affaires recule de 3,0% sur le trimestre (-1,2% à magasins comparables). L'accident est d'autant plus brutal que les ventes de Carrefour Market, depuis un an, restaient comprises entre -0,6% et +2,4%. Mais les attentats de juillet 2016, on s'en souvient, avaient fait perdre du trafic aux grands centres commerciaux, au profit notamment des supermarchés. Un afflux de clientèle qui a logiquement disparu cet été.

Le chiffre d'affaires de Carrefour en France, au global, recule de 1,3%. Avec les deux premiers trimestres à +0,8%, le bilan sur neuf mois ressort à tout juste +0,1% (grâce à la proximité, hypers comme supers se retrouvant en recul). En 2016, les ventes dans l'Hexagone avaient baissé de 1,2%.

À l'international, malgré un effet de change qui lui fait perdre 1,5 point de croissance, le groupe enregistre +1,8% de chiffre d'affaires.

En Europe, Carrefour tire profit de la conversion des magasins Eroski en Espagne (+9,0%) ainsi que des ventes très dynamiques en Roumanie (+7,8%) et Pologne (+8,4%). Les performances de l'Amérique latine (+1,4%) sont pénalisées par les taux de change, tandis qu'en Chine, Carrefour ne voit pas encore le bout du tunnel, perdant toujours du chiffre d'affaires (-10,2%).

Après la publication des résultats dégradés du premier semestre, la Bourse avait réagi très durement à l'encontre de l'action Carrefour (-15% en une matinée). La contre-performance (en France) du troisième trimestre était en revanche attendue. Le titre s'est même offert une hausse de cours dans la journée du 19 octobre, de près de 4%, après la communication des trimestriels du groupe. Les analystes, eux, attendent maintenant la présentation du plan de relance d'Alexandre Bompard pour se prononcer, dans un sens ou dans un autre.

 

 

Le chiffre d'affaires de Carrefour au troisième trimestre 2017

 

 

 

 

 CA TTCEvolutionA magasins 
comparables
France10 042 M€- 1,3 %- 0,9 %
Hypers5 167 M€- 0,6 %- 1,7 %
Supers3 189 M€- 3,0 %- 1,2 %
Proxi et autres1 686 M€+ 0,3 %+ 2,2 %
International11 817 M€+ 1,8 %+ 1,4 %
Autre Europe5 894 M€+ 4,8 %+ 0,6 %
Amérique latine4 290 M€+ 1,4 %+ 4,4 %
Asie1 633 M€- 6,9 %- 3,0 %
Total groupe21 859 M€+ 0,4 %+ 0,5 %

Source : Carrefour, troisième trimestre 2017 ; à magasins comparables s'entend hors changes et hors effet calendaire.

Les ventes de Carrefour France replongent

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :