Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Beauvais : l’arrivée de Carrefour à la place de l’Hyper U déroute la clientèle

J’aimais bien mon Super U. Là, plus vraiment… Je ne retrouve pas mes rayons et des magasins Carrefour, il y en a partout à Beauvais. » Comme Nicole, certains clients de l’ex-Hyper U du quartier Saint-Quentin ont du mal à digérer le changement d’enseigne. Depuis lundi, leur hypermarché est devenu un Carrefour, le deuxième de Beauvais avec celui de la ZAC de Ther, sans compter les six autres « petits » Carrefour (Contact, City et Market) présents dans la ville.

Pour Michèle, 70 ans, le changement est un peu brutal. « C’est soudain, déplore-t-elle. Tous les produits U sont remplacés et j’en achetais certains depuis des années. Cela fait vingt-cinq ans que je fais mes courses ici. Je ne sais pas si les produits seront plus ou moins chers qu’avant. L’essence, elle, a déjà bien augmenté. »

 

Le changement s’est opéré dimanche dernier. Les salariés ont été mobilisés pour charger les rayons des nouveaux produits. « Il y a eu beaucoup de perte, regrette un riverain. Dimanche, ils ont beaucoup jeté, les poubelles débordaient. » Dans l’hypermarché, dont le directeur n’a pas souhaité répondre à nos questions, les produits estampillés U encore présents sont bradés.

 

 

Une surface qui passe de 3 300 à 5 000 m2

Mais la vraie révolution est programmée pour mai prochain avec le déménagement dans le nouveau supermarché, actuellement en construction juste à côté. Le futur Carrefour verra alors sa surface commerciale passer de 3 300 m² à 5 000 m². A la place de l’actuel magasin, un parking à étages de 600 places verra le jour. L’hypermarché accueillerait quatorze cellules commerciales, contre huit aujourd’hui. « Je ne sais pas si elles seront toutes occupées », déclare Bernard, un des commerçants de l’actuelle galerie.

Selon lui, le bar sera repris. Seront aussi présents le coiffeur, la pharmacie, l’opticien, la cordonnerie, la presse et le restaurant Flunch. « Nous sommes encore en négociations. On nous a dit que les loyers seront identiques mais les charges vont augmenter, ajoute le commerçant. Pour mon local, je vais passer de 2 125 € à au moins 2 500 €. Et l’ouverture des douze dimanches risque aussi de faire grincer des dents. »

Beauvais : l’arrivée de Carrefour à la place de l’Hyper U déroute la clientèle

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :